Comment mettre en place une stratégie SEO ?

Dans cet article, nous allons vous montrer comment mettre en place une stratégie de référencement naturel pour vous positionner durablement dans les résultats naturels des moteurs de recherche.

Beaucoup d’entreprises échouent en SEO parce qu’elles n’ont pas de stratégie formalisée. Or, pour atteindre les meilleures positions sur Google et générer du trafic de qualité, il ne suffit pas d’adopter la dernière best practice en vogue. Il faut adopter une ligne directrice claire.

Pour cela, il suffit de suivre ces 6 étapes.

Étape #1 : Fixer ses objectifs SEO

Comment fixer ses objectifs ?

La première étape pour progresser en SEO, c’est de se fixer des objectifs. Mais attention, pas n’importe comment ! 

Un objectif n’est pas un vœu pieux. Par exemple, « je veux que mon site soit bien référencé » n’est pas un objectif.

Pour définir des objectifs qui ont du sens et permettent d’avancer, nous vous conseillons d’adopter la méthode SMART. SMART est un acronyme qui signifie Spécifiques, Mesurables, Atteignables, Réalistes et Temporellement définis.

Là encore, « augmenter le trafic organique de mon site » n’est pas un objectif SMART. Il n’est pas spécifique, car flou et non chiffré. Il n’est pas non plus temporellement défini. L’objectif SMART correspondant pourrait être : « augmenter de 40% le trafic organique de mon site dans les 6 mois ».

L’objectif doit aussi être atteignable et réaliste. Par exemple, si vous débutez une activité de coach à Paris, il apparaît peu réaliste de se fixer l’objectif : « être en 1ère position Google sur le mot-clé « coach Paris » dans 1 mois ».

Enfin, les objectifs doivent être mesurables pour pouvoir évaluer vos progrès et rectifier au besoin votre plan d’action.

Quels objectifs pour votre référencement naturel ?

La finalité du SEO est de générer un meilleur trafic en qualité et en quantité. 

Pour la quantité, on pourra se fixer comme objectif la croissance du trafic organique. Un trafic de qualité signifie que les visiteurs du site sont convertis en leads ou en clients. L’objectif qualitatif pourra donc être l’augmentation des conversions des visiteurs issus des moteurs de recherche.

Pour générer du trafic organique, il faut aussi se positionner dans les résultats des moteurs de recherche sur un certain nombre de mots-clés. On pourra donc assigner des objectifs en ce sens :  amélioration de la position des pages sur les mots-clés cibles, quantité de mots-clés positionnés en première page des SERP.

Pour se positionner, la qualité des contenus est un critère essentiel. Or, 91% des contenus existants ne génère aucun trafic organique. On pourra travailler sur un objectif comme l’augmentation du nombre de pages qui génèrent du trafic depuis Google.

. Améliorer la quantité de backlinks de qualité peut donc être retenu comme un objectif SEO.

Etape #2 : Trouver les bons mots-clés #2 : Trouver les bons mots-clés

C’est quoi un bon mot-clé ?

Pour générer du trafic qualifié depuis les moteurs de recherche, il faut se positionner sur des mots-clés stratégiques pour notre activité. 

Oui, mais comment choisir ses mots-clés cibles ?

Nous retiendrons 3 critères : la pertinence, l’accessibilité et la rentabilité.

En premier lieu, on va chercher à se positionner sur les mots-clés qui intéressent nos clients-cibles. Cela signifie qu’en amont nous devons identifier les problématiques de nos clients-cibles. Pour cela, on pourra utiliser la méthode des personas.

A partir de ces problématiques, nous allons chercher comment nos clients-cibles formulent leurs requêtes sur les moteurs et en déduire une liste de mots-clés « brute ». Reste à savoir si ces mots-clés sont accessibles. Il faut trouver le bon équilibre entre des mots-clés qui présentent un certain volume de recherche mais ne soient pas non plus trop concurrentiels.

Troisième critère : les mots-clés identifiés sont-ils rentables ? Si nous sommes dans l’optique de générer des conversions ou de réaliser des transactions, nous devons miser sur des mots-clés qui vont inciter les internautes à passer à l’action.

Comment trouver des mots-clés longue traine ?

Les mots-clés longue traine présentent un volume de recherche intéressant sans être trop concurrentiels. Ils ont donc un fort potentiel SEO.

Pour les trouver, plusieurs méthodes existent : 

  • S’inspirer des suggestions Google et des recherches associées ;
  • Utiliser l’outil Answer The Public ; 
  • Utiliser des générateurs de mots-clés gratuits ou payants ou des outils SEO tout-en-un.

Nouveau call-to-action

Analyser la stratégie de mots-clés des concurrents

Une fois qu’on a listé ses mots-clés cibles, il est intéressant d’analyser aussi la stratégie de ses principaux concurrents

Quels sont les mots-clés sur lesquels ils sont bien positionnés ? Quels sont les mots-clés sur lesquels ils sont moins performants ou pas positionnés du tout ?

Cela permet de repérer les manques par rapport à certaines requêtes et de détecter des opportunités de se positionner rapidement sur certains mots-clés.

Étape #3 : Concevoir une stratégie de contenu pertinente

Définir ses personas

La méthodologie des personas consiste à établir le profil-type de nos clients-cibles. 

L’objectif est surtout d’identifier les problématiques auxquelles les clients-cibles sont confrontés pour les traduire en opportunités de contenu

Mettre en place un planning éditorial

Pour répondre aux problématiques des personas, le contenu web joue un rôle central. Nous allons donc planifier la création de contenus éditoriaux. 

La stratégie éditoriale passe par la mise en place d’un planning éditorial listant les différents contenus à produire. Le planning éditorial est à la croisée des chemins entre les problématiques des personas et la stratégie de mots-clés longue traine. 

Nous allons définir les contenus à créer pour répondre de façon pertinente aux attentes de nos personas et nous positionner sur nos mots-clés cibles.

Créer du contenu à forte valeur ajoutée

Sur les moteurs de recherche, nos contenus sont en concurrence avec de nombreux autres articles portant sur les mêmes sujets. 

Pour atteindre la première position et la conserver, il est impératif de produire d’excellents contenus.

Google valorise le contenu riche, détaillé, informatif, qui apporte une réelle valeur au lecteur.

Soigner la diffusion des contenus

Nombre de contenus génèrent peu de trafic car ils ne sont pas (ou très peu) partagés. A quoi bon créer d’excellents contenus si on ne fait rien pour le faire savoir ? 

La promotion des contenus est primordiale. Comme nous le verrons dans l’étape suivante, elle est une condition nécessaire pour générer des backlinks vers son site. Mais, plus largement, elle permet d’augmenter la visibilité des contenus et la notoriété de la marque.

Étape #4 : Mettre en place une stratégie de backlinks

Trouver des opportunités de backlinks

La présence de backlinks pointant vers un site est un critère de qualité très important pour Google. 

En effet, des liens entrants de qualité ont un impact positif sur l’autorité et la « trustworthiness » de votre site. Cela répond parfaitement aux critères E-A-T de l’algorithme Google.

Pour recevoir des backlinks, il faut :

  • Produire du contenu expert ;
  • Lister et solliciter les blogueurs et influenceurs de votre secteur pour leur proposer de lier leur contenu au vôtre.

Pour cela, on pourra commencer par analyser les backlinks de ses concurrents. C’est possible avec un outil comme Buzzsumo d’identifier les sites qui ont procuré des backlinks à ses compétiteurs. Ensuite, il convient de prendre contact avec les responsables des sites en question et de les inviter à intégrer des liens vers vos pages.

Faire du guest blogging

Le netlinking fonctionne aussi très bien si on a une contrepartie à offrir. A ce titre, le guest blogging est une pratique intéressante. Cela consiste à proposer de rédiger un article original pour un site qu’on a identifié pour sa proximité thématique et son autorité de domaine.

Dans ce contenu publié sur le site tiers, on intégrera quelques liens vers nos propres pages pour générer du referral traffic. Et le tour est joué !

Pour générer des liens entrants, on pourra aussi utiliser les commentaires de blog et les forums spécialisés. Ici, il s’agit d’apporter une réponse ou un point de vue complémentaire au contenu initial en glissant un lien vers notre site.

Étape #5 : Améliorer l’UX de son site

Google prend désormais en compte l’expérience de recherche globale dans ses critères de référencement. Ce glissement entre SEO et SXO (Search eXperience Optimization) invite à considérer l’expérience utilisateur de son site comme un critère de référencement naturel.

Parmi les indicateurs pris en compte par l’algorithme Google, on trouve notamment le temps passé sur la page et le site, le taux de rebond  ou encore le fait qu’il y ait eu conversion ou non.

Pour répondre aux exigences SXO, , la compatibilité mobile de son site et le maillage interne.

Étape #6 : Analyser ses résultats et réaliser les optimisations nécessaires

Le SEO ne s’arrête jamais. En effet, l’algorithme Google évolue et les positions ne sont pas éternellement acquises. De plus, les résultats d’une stratégie SEO ne sont pas immédiats.

Il faut donc assurer un suivi sur la durée pour tous les indicateurs associés aux objectifs fixés. 

Les outils Google comme Google Analytics et la Google Search Console permettent d’analyser notre trafic et les comportements des internautes, notamment les termes qu’ils utilisent pour arriver jusqu’à nous.

En complément, il faut aussi suivre le positionnement de nos pages sur les mots-clés que nous ciblons.

Enfin, de mauvais backlinks peuvent nuire au référencement. Il faut donc vérifier régulièrement les liens entrants et désavouer les liens toxiques.

Une stratégie SEO efficace s’appuie sur des fondations solides. En premier lieu, il faut savoir pourquoi et pour qui on veut se positionner. 

Ensuite, pour répondre aux exigences de Google et aux attentes des utilisateurs, on va créer du contenu à forte valeur ajoutée et obtenir des liens entrants.

Enfin, il faut mesurer, analyser et optimiser pour rester en phase avec les meilleures pratiques et éviter une pénalité Google.

Nouveau call-to-action