En juillet 2018, Google nous avait annoncé qu’un nouveau référé serait associé à Google Images, permettant de mesurer le trafic issu de celui-ci. Cette mise à jour de Google Analytics aurait permis de mieux tracker ce levier et de mieux comprendre les spécificités de cette audience.

Des données non-négligeables sachant que les images représentent 27% de l’ensemble des recherches effectuées sur le web, devançant de loin Bing et Youtube (d’après Jumpshot).

Malheureusement, Google a mis à jour son article (sans prévenir personne) et se rétracte sur sa décision.

Google explique : « Après des tests et un examen plus approfondi, nous avons déterminé que le meilleur endroit pour suivre les requêtes et le trafic issu de Google Images est le rapport de performances de la Search Console. Par conséquent, nous continuerons d’utiliser google.com (ou le ccTLD approprié) comme URL de provenance pour tout le trafic issu de Google Images. Nous ne fournirons pas de referrer spécifique pour Google Images ».

La seule façon de voir son trafic Google Image reste la Search Console. Le principal inconvénient réside dans le délai de latence : 2 jours sont à prévoir avant d’obtenir les performances de vos images.

Manipulation sur la Google Search Console pour visualiser le trafic des images

Même si la Google Search Console est un outil complet qui a intégré de nouvelles fonctionnalités ces derniers mois, Google Analytics demeure plus efficace et plus poussé : outre les données de trafic, Google Analytics nous renseigne sur l’engagement et la conversion.

Une volte-face décevant : les professionnels du web auraient été en mesure de mieux comprendre le rôle de Google Image dans le trafic comme dans la conversion. En outre, cette nouvelle capacité de monitoring aurait pu les encourager à investir plus intensivement ce levier, souvent décrié pour son présumé faible taux de conversion.