Blog

PAA : opportunité ou menace pour le SEO ?

faire un noeud ppa

Google teste constamment de nouveaux affichages dans les résultats de recherche (couleur dans les SERPs, étiquettes Ads, espace, nombre de caractères, nouvelles typologies de résultats poussés dans les SERPs : carrousels, knowledge graph, sitelinks, extensions spécifiques etc.). La première détection des résultats PAA (« People Also Ask ») remonte au 17 avril 2015 aux États-Unis.

PAA (« People Also Ask ») : késako ?

Les résultats PAA (« People Also Ask ») sont des listes de questions associées à la requête initiale de l’utilisateur. Ces PAA se présentent sous la forme d’un menu déroulant.

Google essaie depuis plusieurs années d’aller plus loin que le simple moteur de recherche ; sa volonté : donner directement la réponse à l’internaute. Il le fait déjà avec la position 0, Google My Business, le knowledge graph, etc. Google a clairement la volonté de se transformer en moteur de réponses.

Prenons un exemple concret :

Bloc PAA - résultat de rechercheRequête cible : « How to swim »
PAA identifiés: How do you learn to swim by yourself? / How do you breathe while swimming? / How do you stay afloat in water? / Can you lose weight by swimming?

Plus l’utilisateur consulte de résultats en PAA (clic nécessaire pour dérouler le résultat à la question associée) plus Google génère de nouveaux résultats PAA. Les nouvelles questions vont être générées en lien avec la dernière question consultée par l’internaute. Cela a pour effet d’amoindrir la pertinence de réponses proposées en s’éloignant de la requête initiale. Suite à quelques tests, un constat apparaît très vite : les blocs PAA se rechargent de manière illimitée. Nous nous rendons compte que des centaines de résultats possibles sont générées à la volée par Google avec une incidence évidente sur l’affichage général des SERPs et donc les résultats naturels que nous verrons plus loin.

tweet paa

L’objectif des résultats PAA « People Also Ask » est de répondre au besoin de l’internaute et de le maintenir dans l’écosystème Google.

Mise à jour du 30 novembre 2017 – Évolution des blocs PAA

Les résultats « People Also Ask » sont apparues progressivement dans plusieurs pays d’Europe, dont la France, avant de retomber à zéro.

 

paa disparaissent en france

Source : rankranger

Dès le 20 novembre 2017, les PAA réapparaissaient en France.

Résultat PAA requête SEO faire des cookies

Comment fonctionnent les PAA ?

Les PAA utilisent le contenu des Positions 0. Ces résultats PAA reprennent souvent également des questions qui apparaissent déjà dans les « Recherches associées » situées en bas de page lors de chaque requête.

recherches associées dans les SERP - cookies

La requête initiale n’a pas besoin d’être obligatoirement une question, mais les résultats des PAA le sont toujours. Ils suivent d’ailleurs toujours des formats traditionnels de questions de type « query templates, comme par exemple : What, When, Where, Who, Why, Do, How, Is, Can et Are.
Pour pouvoir prétendre à être référencer dans ces PAA, il faut donc développer la même stratégie que celle pour remonter en position 0.

Comment se positionner dans les blocs PAA dans les résultats de recherche Google ?

Nous avons déjà évoqué ci-dessus que pour remonter dans les blocs PAA, nous devions adopter la même stratégie que pour apparaitre en position 0. Voici quelques tips pour prétendre remonter dans les PAA :

  • privilégier des réponses courtes et facilement réutilisables pour le moteur de recherche (paragraphe de 40 à 50 mots, tableaux, listes etc.)
  • s’assurer que votre taux d’engagement est correct
  • avoir son résultat dans le top 10 est quasi un prérequis pour remonter en position 0 sur la requête cible donc sur des résultats PAA

Pour aller plus loin, voici l’article d’Aurora Rivera sur les must have pour atteindre la position zéro de Google.

Google déploie sa stratégie en développant les PAA

Google a bien évidemment un intérêt derrière tout cela. Il développe ce nouveau type d’affichage pour une simple et bonne raison : rendre indispensable son moteur de recherche en apportant la bonne réponse à l’internaute tout en évitant de lui faire quitter l’écosystème Google. L’arsenal de Google est constitué d’un panel de services trustant les liens organiques dans les SERPs comme les positions 0, les PAA, le knowledge graph, les carrousels image, Google Shopping et Google News ! Le modèle économique de Google repose principalement sur sa régie publicitaire ce qui pousse à essayer de conserver l’internaute le plus longtemps possible afin de maximiser les chances de clics sur les résultats payants (SEA, Google Shopping).

Quelles sont les opportunités des PAA pour le SEO ?

Les blocs PAA permettent d’enrichir la réflexion sur votre couverture sémantique. En effet, ce type de résultats représente de la data immédiatement réutilisable sans passer par d’autres outils payants pour les annonceurs. L’identification des questions posées dans les blocs PAA vous permettra de créer des pages adaptées aux requêtes ciblées par les questions.

Cela représente également un potentiel de positionnement. Aujourd’hui, vous ne remontez pas sur des requêtes short tail ou très concurrentielles, les PAA peuvent vous permettre de remonter en top position et de truster la concurrence. Les PAA affichent le lien du site qui génère le résultat ce qui offre l’opportunité au site de récupérer l’internaute. A vous de créer du contenu synthétique pouvant être repris par Google et de le baliser correctement afin qu’il apparaisse dans les PAA.

exemple de paa lacer ses chaussures SERP
C’est donc une mine d’or surtout sur des requêtes conversationnelles en connexion avec le futur de la recherche (résultats courts et concis pour les recherches vocales, l’index mobile etc.)

Quelles sont les menaces des PAA évidentes pour le SEO ?

Nous avons constaté que les PAA sont générées de manière infinie. Nous avons donc un risque que les résultats organiques disparaissent au profit de résultats autre (PAA, position 0, carrousels etc.) avec un impact sur le CTR (taux de clic).

Les résultats de recherche se modifient de plus en plus vite au gré des innovations de Google ce qui impacte la place et proportion des résultats naturels dans la SERP. Qu’ils soient « mangés » par les résultats publicitaires AdWords ou autres réponses natives directement affichées par Google, les résultats naturels sont donc en sursis. Nous pouvons aussi dès à présent ajouter dans l’équation l’essor du mobile et la volonté de Google de tout contrôlé dans la SERP.

A suivre…

Andréa Bryand / @Seotastique

Vous avez aimé cet article ?

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Plus d'articles :

    All articles loaded
    No more articles to load
    Appelez-nous
    Contactez-nous