Blog

Trois (presque) nouveautés de la Google Search Console

Une semaine riche en annonces et spéculations pour l’un des outils phares pour les webmasters, la Google Search Console.

Depuis l’arrivée de la nouvelle Google Search Console, nous avons eu le droit à notre lot de nouveautés. Pour ne citer que celles-ci :

  • 12 mois d’historique de données.
  • Un rapport d’indexation plus détaillé.
  • Une UI plus poussée et plus pratique.
  • Etc.

Interface_nouvelle google search console

Une autre fonctionnalité vient d’être annoncée : l’outil d’inspection d’URL.

L’outil d’inspection d’URL

Cet outil permet de récupérer plusieurs informations intéressantes par URL :

  • L’indexation (oui/non).
  • Les améliorations disponibles.
  • La date du dernier crawl.
  • Le statut du crawl.
  • Diverses informations sur la page (AMP, résultats enrichis, etc.)

Inspection de l'url Google Search Console

Couverture de l'index Google Search Console

Un outil qui permettra de garder un oeil sur nos pages stratégiques ou sur des pages que nous savons en difficultés sans trop savoir pourquoi. Encore une fois, Google propose des interfaces simplifiées avec des informations, qui étaient jusqu’alors parfois difficiles à récupérer, pour que tous les webmasters y trouvent leur compte sans que cela ne nécessite des connaissances très avancées.

L’annonce n’est pas venue seule puisqu’elle était précédée de plusieurs autres :

  • Des informations sur les recettes de cuisine.
  • Des nouveaux filtres pour les résultats Web Light et Google Play Instant.
  • 16 mois de données de trafic via l’API.

16 mois de données de trafic depuis la Search Analytics API

Arrêtons-nous un peu sur cette nouveauté. Depuis la sortie de la bêta de Google Search Console, les nouveautés n’ont été apportées que sur l’UI et non sur l’API. Un choix (ou non) qui laissait les utilisateurs de Data studio, ou autres outils, sur leur faim.

C’est sur Twitter que le compte Google Webmasters a donné l’information : 16 mois de données sont maintenant accessibles depuis l’API Search Analytics.

C’est une bonne nouvelle pour (au moins) deux raisons :

  • Construction de dashboards SEO avec plus d’historique.
  • Récupération de mots clés historiques avec une limitation qui dépasse largement les 1000 en vigueur sur l’UI…

Pour ceux qui ne connaissent pas encore, sachez qu’il existe une extension pour Google Sheets appelée Search Analytics for Sheets qui vous permettra d’utiliser l’API depuis Google Sheets.

Par ailleurs, chez Search Foresight, nous avons développé un outil qui nous permet de récupérer presque autant de mots clés que possible depuis la Google Search Console à la seule condition d’avoir un accès en partage à ladite Search Console. Si cela vous intéresse, n’hésitez pas à nous contacter 😉

Nouveau call-to-action

Ajouter un root domain et laisser Google faire le reste

Enfin, une information qui relève plus de la possibilité que de la nouvelle officielle : John Mueller, lors d’un hangout du 1 juin 2018 a laissé entendre qu’à l’avenir nous pourrions ajouter un « root domain » dans la Search Console et Google y ajouterait automatiquement les versions avec et sans www, http, https voire même les sous-domaines.

Voici une traduction – imparfaite – de ce qu’a dit John Mueller lors de ce hangout :

« Nous sommes actuellement en train de chercher différentes manières de rendre cela plus facile [à propos de la création de différentes propriétés dans la Google Search Console pour un même site, ndlr]. Nous allons donc probablement vous demander vos feedback sur Twitter ou autre […] Vous pourriez par exemple simplement ajouter votre domaine principal ce qui inclurait automatiquement les versions www, sans www, http, https dans le même listing pour que vous ayez toutes les données au même endroit. Peut-être que cela aurait aussi du sens d’y ajouter les sous-domaines […] Nous aimerions vos retours là-dessus. »

Source.

Ce serait une très bonne nouvelle d’avoir un accès root à nos données Google Search Console. En effet aujourd’hui la Search Console est stricte dans la propriété que nous lui rentrons. Si notre site est en www.toto.fr et que nous indiquons dans la GSC toto.fr alors les données ne remonteront pas correctement.

Ce qui ajoute de la complexité, notamment lors de passages en https puisqu’une nouvelle Google Search Console est alors nécessaire.

Sachez tout de même qu’il est déjà possible depuis 2016 de créer des ensembles qui peuvent regrouper plusieurs propriétés, et donc plusieurs données, ce qui peut être utile pour les passages en https par exemple.

Créer un ensemble sur la Google Search Console

Pour en savoir plus.

Vous avez aimé cet article ?

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus d'articles :

All articles loaded
No more articles to load
Appelez-nous
Contactez-nous