Le sujet des redirections de contenus obsolètes (erreur 404 : URL qui n’est pas/accessible) n’est pas neuf. Mais il a été remis au gout du jour par un récent tweet de John Mueller paru le 25 juin dernier sur le site de micro blogging :

 

C’est une information qui ne révolutionne pas les bonnes pratiques que nous mettons régulièrement en place avec nos clients. Mais c’est un bon rappel des réflexes qu’il faut avoir lorsque vous avez besoin de corriger des URLs.

Ici, John Mueller parle uniquement des pages 404. Il est question de la gestion des pages qui répondent en 404 au sein du maillage interne et de l’intérêt de les rediriger vers des pages 1:1 (même contenu). Il n’est pas dit ici que toute page doit être redirigé en 1:1 bien entendu.

John Mueller rappelle que la redirection logique a mettre en place sur vos pages 404 est une redirection définitive (301). Pour le cas où une URL d’un produit A renvoie bien vers son équivalent A(bis) et non pas vers un produit différent B. Sinon Google continuera a traiter ces URLs comme des 404. Il faut donc être précis et ne pas rediriger ses contenus n’importe où.

Alors que faut-il faire ?

Cela nous permet de revenir rapidement avec vous sur les règles a mettre en place lors de redirections de contenu. Ne faites pas de redirections massives vers les mêmes pages. C’est une erreur technique mais aussi sémantique. Vous allez en effet perdre votre visibilité SEO sur de potentiels positions intéressantes, mais aussi provoquer toute une liste d’erreur pour Google (Soft 404 & 404).  Mieux vaut donc respecter un processus simple :

Si un contenu n’est plus disponible sur votre site web (page supprimée, produit plus en vente, …) :

  • Rediriger le contenu vers la nouvelle page si existante (ex : URL produit A vers nouvelle URL produit A).
  • Rediriger le contenu vers la nouvelle page ayant un contenu très proche (produit A 1.0 vers produit A 2.0)
  • Sinon rediriger sur la catégorie parente (un produit A fait partie de la catégorie AA, alors on redirige vers la page AA)
  • Enfin, si vous n’avez pas de solution intermédiaire proche sémantiquement, votre dernier choix possible est la homepage. Mais c’est à éviter au maximum afin de garder un positionnement efficace et ne pas tout baser sur une seule page !