Google a annoncé vendredi 4 novembre 2016, sur le blog pour Webmaster que l’index mobile était en test actuellement pour une sortie dans les prochains mois (sans indiquer de date précise). Nous sommes dans le cas d’une révolution puisque depuis le début, le référencement mobile des sites se basait en grande partie sur l’optimisation de votre version desktop. Google va plus loin en annonçant que la version mobile deviendra la version par défaut et prendra le dessus sur l’index desktop. À quelle date cette évolution sera-t-elle effective ? Quelles évolutions seront nécessaires sur vos versions mobiles actuelles ? Que se passera-t-il si vous n’avez pas de version mobile ? Les questions sont nombreuses tant ce changement est important. Voici, à date, ce qui est indiqué par les analystes de Google ainsi que la communication officielle du moteur de recherche sur les changements à venir.

L’évolution vers un index mobile-first

Le grand changement concerne le fait que les contenus des pages mobiles vont maintenant être utilisés pour le ranking des sites mobile. L’optimisation de la version mobile doit maintenant être travaillée de manière indépendante sur l’ensemble des éléments SEO à notre disposition tout en les adaptant à une version, en général, plus light qu’une version desktop.

Est-ce que Google maintiendra les deux index : Mobile et desktop ?

À date, il ne sont pas arrêtés sur leur décision comme l’indiquent les différents Tweets de Paul Haahr, responsable de l’indexation chez Google. La communication officielle semble nous indiquer que l’objectif est d’obtenir un index unique aussi bien pour les versions mobiles que celles du desktop. Dans ces tweets, Paul Haahr semble tout de même indiquer qu’il y aura une prise en compte initiale des deux index dans la phase de test and learn avant d’arriver à un index unique.

Index mobile Tweet

Index mobile Paul Haahr

Google devra forcément construire un index mobile tenant compte de tous les acteurs qui seront encore dépourvu d’une version mobile ayant misé, par exemple, sur une application pour les utilisateurs en mobilité. De plus, dans les versions mobiles, nous avons deux types de formats assez différents : la version mobile propre mobile.domaine.com, qui présente une version light de la version desktop et une version responsive qui n’affiche qu’une partie du contenu, qui est en réalité entièrement présent dans le code source. En réalité, construire un index mobile composé uniquement de sites en responsive aurait été une simple affaire pour le moteur de recherche puisque dans le code source de ces sites, la version desktop est présente dans son intégralité. Une version dédiée mobile en mobile. ou m. présente rarement tout le linking interne de la version desktop (fil d’ariane, navigation descendante), n’a souvent pas les liens externes qui font la popularité du desktop, ne présente pas autant de contenu…

En tout cas, développer une version responsive devient la solution à privilégier fortement !

Quand sera lancé cet index mobile ?

Il semble qu’il soit déjà en test sur un échantillon d’utilisateurs, sans que Google nous en donne le pourcentage, mais indiquant qu’il est limité. Google indique qu’il sera élargi à de plus en plus d’utilisateurs lorsqu’ils auront confiance en la pertinence des résultats que fera remonter ce nouvel index.

 « we’ll continue to carefully experiment over the coming months on a small scale and we’ll ramp up this change when we’re confident that we have a great user experience. »

Néanmoins, Gary Illyes indique qu’ils sont encore loin du résultat!

Date de lancement Index mobile Google

L’impact sur vos sites : Le contenu ?

Google semble rassurant en indiquant que l’impact sera en fin de compte faible. Il précise même que pour les webmasters n’ayant pas de version mobile pour leur site, le moteur se basera sur la version desktop même si le user agent qui crawlera sera un Googlebot mobile.

Gary illyes et Paul Haahr le confirment :

Index mobile-firts

Mobile-first indexing

Concernant les pénalités de Google tel que Panda, le contenu d’une version mobile, si il est de mauvaise qualité, peut déclencher ce type de sanction.

Index mobile Panda

Si votre version mobile est dépourvue de contenu, le moteur ira chercher le contenu de la version desktop

Contenu desktop mobile friendly

Autre nouveauté, Google va prendre en compte les contenus « cachés » dans des onglets, accordéons et menus déroulants, plus courants sur les versions mobiles étant donné le souci de présenter une version visuellement allégée visuellement d’un site.

Enfin, le déploiement se fera pour tous, en même temps au niveau mondial et pas d’abord les États-Unis, comme ce fut le cas pour Panda par exemple.

L’impact sur vos sites : Le netlinking ?

Google n’a pas encore communiqué sur la manière dont il allait utiliser les liens externes dans son algorithme.

Netlinking index mobile

Si vous avez une version responsive, vous n’avez pas à vous en soucier sachant que les URLs sont les mêmes entre les 2 versions. Le problème se pose avec une version mobile dédiée, où le site sera à minima sur un sous-domaine distinct. On peut supposer que Google se basera sur le profil de liens de la version desktop pour l’utiliser dans l’index mobile.

Le facteur « temps de chargement »

Le facteur du temps de chargement est d’autant plus important pour une version mobile qu’une version desktop. Dans le cas d’un site mobile lent, mais d’une version desktop rapide, Google prendra en compte la performance du site desktop pour valoriser la version mobile, comme-si elle partageait les mêmes performances. Soyons conscients que la performance de votre version mobile, que ce soit pour des temps de rendition ou pour le chargement html, est cruciale pour votre référencement. Un internaute satisfait de sa navigation sur votre version mobile vous aidera forcément dans votre classement dans les SERPs du fait de la satisfaction de l’utilisateur.

Le SXO est encore plus au cœur de votre stratégie SEO mobile.

Les recommandantions officielles de Google sur l’optimisation mobile

Google nous confirme que les critères de ranking sur mobile restent les mêmes

À savoir : (En référence de l’article de Google)

Si vous avez une version responsive ou dynamic serving comportant un contenu et un balisage identique à la version desktop, vous n’avez aucun changement à opérer.

Si vous avez une version mobile dédiée, vous devez vous assurer que :

  • Vous délivrez le même balisage entre les deux versions – cela sous-entend que votre contenu balisé sur votre version desktop doit l’être sur votre version mobile
  • Vérifier que votre robots.txt ne bloque pas des éléments qui aiderait à l’affichage de votre version mobile – Les fichiers JS et CSS sont souvent bloqués alors qu’ils servent potentiellement à l’affichage de votre version mobile que doit interpréter le moteur de recherche.
  • La mise en place des balises Alternate et canonical doivent être conforme pour préciser à Google les équivalences entre desktop et mobile.
  • Penser à déclarer séparément votre site mobile et site desktop dans votre Search Console
  • Si vous n’avez pas de version mobile, le bot mobile de Google se contentera de la version desktop pour le ranking sur l’index mobile
  • Ne vous précipitez pas à lancer une version mobile partielle mais prenez le temps de construire une version intégrale pour le lancement de votre première version mobile.

Pour conclure sur le futur index mobile

L’annonce de Google se veut rassurante quant aux situations ou les webmasters n’ont pas de version mobile adaptée, voire pas de version du tout. Néanmoins, au regard de l’évolution de l’usage, il devient urgent de créer une version adaptée à vos utilisateurs, une application mobile ou une version desktop ne peut être suffisante.

Nous voyons peu de cas où l’absence d’une version mobile serait justifiée. La majorité des acteurs doivent se concentrer pour travailler une version dynamique serving ou responsive design car dans ce travail quotidien que nous exerçons, il faut toujours viser les choix les plus optimaux pour s’assurer de 100% de résultats positifs. Enfin, si nous avions une période à donner pour sortir une nouvelle version de site, nous pensons qu’il faut être prêt pour la fin du premier semestre 2017.

 

A lire aussi : l’article de Yann Sauvageon du 21 octobre 2016 sur La mue de Google vers un index Mobile primaire !