La politique internationale a parfois des impacts sur notre métier. Comme l’actualité européenne récente nous l’a rappelé, l’Ukraine est très liée à la Russie, historiquement et démographiquement. Les événements de 2014 qui virent la Russie annexer la Crimée et une rébellion pro-russe occuper les régions de l’est ont des répercussions également sur internet. Les autorités ukrainiennes ont récemment décidé de limiter la portée des services en ligne russes, craignant qu’ils soient vecteurs de propagande. Le décret présidentiel n°133 du 16 mai 2017 met en place des sanctions notamment contre les « Entités légales de la Fédération de Russie dont l’activité menace l’information et la cyber-sécurité de l’Ukraine » en interdisant l’activité de nombreuses entreprises russes..

Sont donc concernés des sites majeurs du web ukrainien :

  • les réseaux sociaux VKontakte (VK), deuxième site le plus visité en Ukraine (16 millions d’inscrits) et Odnoklassniki (6e site en visites, similaire à « Copains d’avant »)
  • la messagerie de Mail.ru (7e site), propriétaire par ailleurs des réseaux sociaux cités
  • le moteur de recherche Yandex, fer de lance de l’internet russe et 4e site le plus populaire d’Ukraine

D’une part de marché à 22% en avril 2017, la part de marché de Yandex chute donc du jour au lendemain à 12% à la date du décret présidentiel, et tombe progressivement à 7% au 22 septembre. La nature ayant horreur du vide, c’est bien entendu Google qui prend sa place : de 74% en avril, le site déjà numéro un en Ukraine passe à 89% aujourd’hui (par le domaine Google.com.ua).

part-marche-yandex-google-ukraine-2017

Part de marché de Yandex et Google en Ukraine

Dans le détail, en trafic mobile uniquement Google dépasse les 95% et Yandex tombe sous les 4% (un VPN étant moins accessible sur un smartphone). Dans une stratégie SEO internationale, optimiser son site pour la Russie ne garantira pas une aussi bonne visibilité dérivée en Ukraine.

A noter qu’aucune sanction légale n’est prévue contre les internautes choisissant de se servir de ces sites, et les VPN étant facile d’accès, la nuisance pour les internautes aguerris est limitée. VK reste d’ailleurs dans le Top 10 des sites les plus visités d’Ukraine…

Olivier Perbet | @operbet