En février, j’avais déjà eu l’occasion d’évoquer longuement le sujet des « serpomètres », ces outils qui mesurent l’importance des changements dans les classements sur un échantillon de mots clés.

Jusqu’ici, les porte-parole de Google avaient surtout cherché à faire douter la communauté SEO de la pertinence de ces outils.

Mais il semble qu’ils viennent de changer de stratégie…

Les Serpomètres c’est quoi ?

Les outils de type « serpomètre » mesurent l’évolution, jour après jour, des proportions de changement dans les classements des pages de résultats de Google, sur un échantillon de requêtes. Ils présentent cette évolution sous forme de courbe ou d’histogramme.

Les « Serpomètres » les plus connus sont Mozcast (de Moz), Algooroo, et pour citer les outils français le « Serpomètre » de Ranks.

Vous trouverez plus d’infos sur les Serpomètres dans cet article de février 2017

Quand Google semait le doute sur la pertinence des outils

Ces derniers mois, les porte-parole de Google semblaient avoir pour objectif de dissuader les utilisateurs de consulter ces outils;

En janvier 2016, dans un hangout, John Mueller a déclaré que ces « serpomètres » ne mesuraient pas ce qu’il fallait.

Gary Illyes, confronté à la même question, a répété la même réponse :

En juin dernier, Gary Illyes a été encore plus loin dans la stratégie « Fear, Uncertainty and Doubt », en laissant penser que Google polluait peut-être volontairement les données mesurées par les Serpomètres :

serpometres-gary-illyes-tweet-2

Changement radical (?) de discours : les serpomètres donnent des résultats corrects

A la grande surprise des participants, Gary Illyes a déclaré la semaine dernière lors du Brighton SEO :
– que les serpomètres s’acquittaient bien de leur tache en général
– et que l’outil donnant les infos les plus fiables selon lui était Mozcast

Il a ensuite nuancé son propos, en déclarant que malgré tout, certains petits changements pouvaient faire « paniquer » mozcast, et que l’outil pouvait aussi ne pas mesurer certains « gros » changements.

Conclusion : ces outils peuvent détecter des changements algorithmiques chez Google, mais ils ne sont pas parfaits.

Et c’est sans doute ce qui a « énervé » ces derniers temps les porte parole de Google : ils sont déjà sollicités régulièrement lorsqu’il y’a de vrais changements, alors qu’ils ne peuvent pas communiquer sur la nature exacte de ces changements. Si en plus on les dérange pour des faux positifs… nul doute que cela irrite le team Zürichois.

Les Serpomètres viennent ils de détecter une nouvelle mise à jour majeure ?

Très récemment, ces outils ont détecté des changements importants dans les pages de résultat de Google.

Voici les dernières données de Serpmetrics :

serpmetrics-serpometres

Mozcast montre aussi des changements sur la même période, mais de façon moins marquée.

mozcast-serpometres
On manque de recul pour savoir ce qui a pu changer dans l’algorithme de Google, mais clairement, tous les outils montrent une beaucoup plus forte agitation dans les classements que d’habitude.

Si on en croit Gary Illyes, il est donc probable (mais pas sûr) que Google vienne de changer quelque chose d’important…