Résumé de la conférence de John Mueller lors du SMX Paris 2019

Les 18 et 19 novembre dernier a eu lieu la 10ème édition du SMX Paris. Pour l’occasion, John Mueller – Webmaster Trends Analyst chez Google a pris la parole sur les dernières nouveautés.

Certains experts de Search Foresight étaient dans l’assemblée et vous proposent un résumé des grandes nouveautés à prendre en compte.

Rendering Javascript

Google met régulièrement à jour son algorithme et depuis peu on constate qu’il apporte de plus en plus de modifications sur le rendu des pages, notamment sur l’interprétation de JavaScript.

Google est de plus en plus rapide pour faire du rendering JavaScript (les sites qui avaient besoin d’une semaine auparavant ont aujourd’hui besoin de 5 secondes en moyenne). En revanche, Google n’étant pas magicien il reste donc très exigeant sur le rendering. Il n’exécute que 50 à 60 requêtes par page et il faut que le code JS soit irréprochable.

Idem pour le CPU, Google limite son utilisation. Dans les faits, s’il y a une hausse d’utilisation du CPU, le crawl sera automatiquement arrêté et seule la partie “rendue” pendant ce laps de temps sera indexée. 

La web performance est également de plus en plus importante pour Google, il préconise donc l’utilisation de bons serveurs et de technologies JS Robuste. Et toutes les bonnes pratiques utilisées pour HTML sont également applicables sur JavaScript.

Idem pour le SEO, les erreurs les plus communes avec le Javascript sont : 

  • Les erreurs en boucles / ou les boucles de redirections.
  • Le cloaking.
  • Le minage de Crypto.

Le mobile

Depuis mars 2018, l’index mobile de Google est en place ce qui oblige les sites à être mobile-friendly. Afin de continuer dans sa lancée, John Mueller annonce que Google dit vouloir passer à du Crawl 100% Mobile dans le futur. Et que si aujourd’hui votre site web n’est pas passé en mobile first index, c’est qu’il y a un problème.

Les erreurs les plus communes au niveau de l’indexation mobile : 

  • Problème au niveau du robot.txt.
  • Un contenu pauvre en riche média image, alt-texts, videos.
  • Changements de la page liés à une action (clic ou scroll par exemple) que Google aurait du mal à interpréter.
  • Une inconsistance des robots meta tags.
  • Le manque de données structurées.

Les données structurées

John Mueller a bien mis l’accent sur ces balises et leur importance pour la contextualisation des images et donc le ranking sur Google image. Il recommande fortement de baliser ses pages avec un maximum de données structurées telles que le nom du produit, les photos, le prix, la monnaie utilisée (euros, dollars, etc.), la marque, la note et les avis des clients.

Pour vous faciliter la tâche dans le balisage de vos pages, n’hésitez pas à utiliser une technologie qui vous permettra de les adapter de manière continue. Petit tip, John Mueller recommande fortement l’utilisation du JSON-LD.

Pour résumer, lors de son Keynote, John Mueller a mis l’accent sur les aspects techniques à respecter ou à améliorer côtés JavaScript, mobile ou encore sur les données structurées. Surtout que de plus en plus de mises à jour sont à venir de Google. Pour se simplifier la vie, le contenu de bonne qualité est le meilleur investissement à faire.

En parlant de mise à jour, Google est très fier de la dernière en date BERT. Les équipes travaillent dessus afin de l’améliorer, mais toujours pas de date communiquée pour son application en France.

Nouveau call-to-action