Ces derniers temps je vois se multiplier les analyses attribuant à Rankbrain tel ou tel nouveau comportement de Google. Ou l’influence du machine learning dans de nouvelles fonctionnalités… Certes Google a fortement communiqué sur son virage vers plus d’intelligence artificielle en général et de machine learning en particulier dans tout ce qu’ils font. C’est logique, car c’est simplement une évolution de l’ensemble de l’informatique, et ces nouvelles technologies sont de plus en plus embarquées dans tout ce qui nous entoure.

De là à voir la main de Rankbrain et de l’IA partout…

Non, pas de Rankbrain ou de machine learning dans Penguin !

Gary Illyes de Google l’a confirmé dans un tweet à Jennifer Slegg : il n’y a pas de machine learning dans la dernière mouture de l’algorithme Penguin. Dont acte. C’était une méthode possible, mais non !

Quant à Rankbrain : c’est l’une des composantes de « l’algorithme » de Google, mais ce dernier n’est pas devenu une intelligence artificielle pour autant…

Google utilise de plus en plus d’intelligence artificielle dans de nombreux domaines :

  • pour améliorer son outil de traduction ;
  • pour améliorer son algorithme de recherche ;
  • dans la recherche vocale, pour comprendre le langage naturel ;
  • dans les outils de recherche prédictive, conversationnelle, visuelle ;
  • etc.

Mais les technologies de type « intelligence artificielle » ne sont pas des technologies miracle. Leur périmètre d’application s’étend, mais il n’est pas universel. Et dans certains domaines, d’autres approches se révèlent plus faciles à mettre en œuvre, ne l’oublions pas…

Il y a un autre problème avec ceux qui voient de l’IA partout, c’est qu’en général ils en concluent qu' »on ne peut plus comprendre l’algorithme de Google » et même que « Google ne comprend pas non plus ce qui se passe dans son algorithme ». Heureusement, rien n’a changé : c’était tout aussi complexe avant… Et le fait qu’on ne sache pas exactement pourquoi un algorithme de machine learning prend telle ou telle décision ne veut pas dire qu’on ne sait pas comment il analyse ses données et quelles règles logiques il suit. Un automobiliste peut conduire un véhicule sans savoir comment fonctionne un moteur quatre-temps. C’est une réalité aussi vieille que la technologie : ne pas comprendre comment est fait un mécanisme n’empêche pas de savoir l’utiliser.

Le pire, c’est qu’ils en concluent aussi que le SEO est mort parce qu’ils pensent que l’algorithme est devenu « intelligent ». D’une part, les algorithmes d’intelligence artificielle sont loin de l’intelligence au sens commun, et d’autre part, la réalité est que, pour le moment, rien n’a changé fondamentalement et qu’on voit très bien à quoi vont servir ces nouvelles techniques.

Conclusion, ne voyez pas de l’IA partout. Il y en a de plus en plus autour de vous, mais pas assez pour devoir renoncer à votre cerveau et à votre bon sens sous prétexte que Google est devenu trop intelligent…