Les hauts parleurs intelligents ont commencé à envahir nos foyers, avec trois produits comme tête de pont : Echo, d’Amazon, Google Home, de Google, et HomePod d’Apple. Ces outils disposent tous d’un logiciel de type « assistant virtuel numérique », avec lequel il est possible d’interagir via une interface vocale, pour effectuer des actions, ou effectuer des recherches.

Mais comment profiter de ces nouveaux vecteurs de communication pour faire connaître ses produits ou ses services ? Et est-ce réellement possible ?
Google vient d’offrir un premier embryon de solution : les « Actions on Google »

unnamed (3)

Les « hauts parleurs intelligents » sur le marché : de gauche à droite Google Home, Apple Homepod, Amazon Alexa 

Le principe du programme « Actions on google »

Une des stratégies pour être « visible » (« audible » est plus approprié dans le contexte des hauts parleurs intelligents) dans Google Assistant est d’être « LA » réponse proposée à une demande d’information effectuée l’interface vocale de ces dispositifs.
L’autre stratégie, c’est de proposer une application actionnable à la voix, et qui permet de rendre accessible votre service ou votre contenu, via une commande. Ce qui est nouveau, c’est que Google a ouvert un espace qui vous permet de créer une telle application, et de la rendre disponible, après approbation, sur la plateforme de Google Home (mais aussi sur les autres dispositifs qui fonctionnent avec Google Assistant.

                   

 Quelles applications peut-on créer ?
Pour le moment, la plateforme « actions on Google » propose déjà de créer plusieurs types d’application à partir de templates :
  • les « quiz »
  • les tests de personnalité
  • les « flash cards », qui sont des contenus interactifs qui permettent d’obtenir des informations rapides sur un sujet

   
C’est limité non ?

Cela ne couvre pas toutes les applications possibles, mais c’est le tout début du programme et la liste des possibilités risque de s’allonger avec le développement des usages.

Déjà, les API permettent de réaliser des applications plus sophistiquées :
  • Les applications de type « transactions » permettent de passer commande pour des produits vendus en ligne.
  • Les applications de type « family » sont des applications ludiques ciblant les jeunes et les enfants. Le programme « actions for google » fournit des api permettant de créer des quiz, des énigmes, des jeux, ou des histoires interactives. On peut aussi développer des applications de type « révision » basiques.

 

Notons que ces applications sont adaptées à une utilisation via Google Assistant mais sur un dispositif disposant d’un écran.

Quels gains puis-je espérer ?

Pour le moment, les usages sont en train de se développer et les possibilités sont limitées. Sauf exception, il ne faut pas espérer des gains significatifs grâce à ce nouveau canal dans l’immédiat.
Mais si vous avez l’esprit pionnier, et si vous voulez saisir l’opportunité d’être les premiers à être référencés, n’hésitez pas : techniquement, c’est assez simple à réaliser.
Et demain, ce sera peut-être un canal avec lesquels compter :
Gartner pense que 30% des sessions de recherche s’effectueront sans écran en 2020. Comscore estime qu’à cette date, 50% des recherches seront effectuées l’aide d’une interface vocale !
Bref, étudiez les possibilités offertes par ces nouvelles plateformes, qui deviendront des canaux de communication incontournables demain.
Pour en savoir plus :