We love Search #15

Chaque semaine, Search Foresight vous propose son décryptage du meilleur du Search… Mais pas que !

Au sommaire cette semaine :

Édito

A la Loupe

On a craqué pour…

Édito

Robots.txt : Arrêtez de vous tirer une balle dans le pied !

Le fichier “robots.txt” est un outil très simple et indispensable pour maîtriser le comportement d’exploration des bots des moteurs de recherche. Son objectif premier est de permettre d’interdire aux bots qui respectent les directives du robots.txt de télécharger le contenu de certaines URLs. C’est simple à implémenter (c’est juste un fichier à la racine, en texte brut), la syntaxe à utiliser est basique ! Mais pourtant, dans de nombreux cas, les webmasters se tirent gravement une balle dans le pied en utilisant mal le robots.txt. Pourquoi ?
Lire l’édito complet de Philippe Yonnet, DG SF →

A la loupe

E-commerçants : préparez les fêtes de fin d’année !

Comme chaque année la période de Noël est LE rendez-vous à ne pas manquer pour les e-commerçants. Entre évolution des usages, des parcours clients et des produits proposés par les moteurs de recherche, il était nécessaire de faire un point et de vous donner nos précieux conseils pour ne pas passer à côté de ce rendez-vous annuel. Comment capter la demande des « Early Shoppers » ? Comment préparer le pic de requêtes ? Comment préparer ses campagnes pour le mobile ?
Claire, Team manager SEA SF, vous livre tous ses tips →

Google privilégie-t-il l’utilisateur au détriment des webmasters ?

Google privilégie-t-il trop les internautes par rapport aux propriétaires de sites ? Au fil des annonces pénalisant certains usages très répandus (interstitiels), accordant des boosts aux nouvelles technologies (HTTPS, AMP) et privilégiant les sites mobile, Google semble imposer sa vision du Web dans le sens de l’utilisateur. A charge des sites Web de suivre où de se couper du trafic naturel…
Lire l’article complet d’Olivier, consultant SEO SF →

Un Sitemap pour les pages AMP ? Yes. Nope. Maybe.

Nous avons beaucoup évoqué dernièrement la technologie AMP (Accelerated Mobile Pages), laquelle permet de soumettre aux moteurs de recherche des pages mobile allégées. Ainsi, John Mueller répondait dernièrement dans un tweet à la question suivante : l’intégration d’un sitemap est-elle nécessaire pour lister les pages en AMP ? Malgré une réponse catégorique, chez Search Foresight nous en avons eu une toute autre expérience…
Retrouvez les conseils d’Aurora, consultante SEO SF →

On a craqué pour…

La reconnaissance vocale atteint des sommets chez Microsoft !

microsoft-research
 
Chez le géant Microsoft, les chercheurs en reconnaissance vocale se creusent la tête et cela porte ses fruits ! Au sein du centre de recherche en Intelligence Artificielle, une équipe a développé l’un des systèmes de reconnaissance vocale les plus performants à l’heure actuelle. Pour rappel, la reconnaissance vocale ou reconnaissance de la parole (“speech recognition” en anglais) est cette technologie qui consiste à transcrire automatiquement la parole humaine sous une forme écrite. Cette problématique fait partie du champ des recherches en Traitement Automatique du Langage (Natural Language Processing ou NLP en anglais) et, plus largement, en Intelligence Artificielle. De nombreux chercheurs se penchent sur le sujet depuis plus de 50 ans : aujourd’hui, Microsoft, IBM, AT&T et le LIMSI (un laboratoire parisien) proposent les meilleurs systèmes de reconnaissance de la parole.
L’outil de Microsoft vient donc placer la barre un peu plus haut en égalant pour la première fois les capacités humaines pour la reconnaissance automatique de conversations (sur un sujet prédéfini et entre personnes venant de se rencontrer). En reconnaissance vocale, il est primordial de préciser sur quel type de signal vocal les performances annoncées sont obtenues car la qualité de la transcription peut changer drastiquement d’un type de parole à un autre. En effet, l’outil Microsoft obtient un taux d’erreur de moins de 6% sur ce type de conversations mais celui-ci passe à plus de 11% pour des conversations à sujet libre et entre amis. Et de nombreux autres paramètres peuvent influer tels que le bruit ambiant, l’accent du locuteur, la nature du vocabulaire, les hésitations et autres disfluences dans le discours, etc.
Malgré ces variations, la qualité des outils de reconnaissance vocale ne cessent de s’améliorer au fil des avancées technologiques et cela devrait avoir un impact très positif sur l’adoption de ces outils par les utilisateurs. Vos ordinateurs, mobiles, tablettes et autres devices pourraient bientôt vous comprendre parfaitement 😉