Auditer son maillage interne pour le SEO

Lorsque nous vous parlions d’audit technique, nous expliquions que dans certains cas, des audits plus spécifiques étaient utiles voire nécessaires. C’est le cas de l’audit de maillage interne.

Pourquoi faire un audit de maillage interne ?

Ce type d’audit est utile dans plusieurs cas :

  • Vous avez un site à forte volumétrie de page et ce n’est pas un élément sur lequel vous avez déjà beaucoup travaillé. Il est alors très utile de se servir de cette forte volumétrie pour booster les pages qui en ont besoin avec les bonnes ancres de lien. C’est aussi l’occasion de se débarrasser autant que possible des ancres de liens non optimisées qui sont souvent trop nombreuses (“ici”; “en savoir plus”, etc.).
  • Votre site a beaucoup de pages support (des pages qui ne nécessitent pas un fort PageRank interne) et vous voulez l’optimiser pour que ces pages envoient le maximum de linkjuice aux pages utiles.
  • Vous avez des pages très qualitatives qui ne rencontrent pas le succès escompté et le maillage interne peut faire la différence.
  • Vous avez l’intention de nettoyer votre site en supprimant un certain nombre de pages et vous voulez vous assurer que cela n’aura pas d’impact négatif sur le maillage interne des pages importantes.
  • etc.

Que regarde-t-on dans un audit de maillage interne ?

Dans ce type d’audit, il n’y a pas énormément d’indicateurs à regarder, seulement il faut savoir les interpréter et surtout savoir comment les améliorer.

En premier lieu, il faut regarder le ratio entre les liens entrants vers une page et les liens sortants.

Si une page reçoit 10 liens mais en envoie à son tour 50, il est peu probable que son maillage interne soit correctement optimisé. Il est possible de faire ce travail par page (micro) ou par groupe de page (macro) en fonction de ce qui est le plus pertinent pour votre site.

Nous regardons aussi le PageRank interne des pages. Ceci est plus ou moins équivalent au ratio inlinks/outlinks mais il a l’avantage d’être chiffré et de prendre en compte quelles sont les pages qui envoient des liens et leur puissance.
Cet indicateur n’est pas parfait ni absolu mais il permet de mieux repérer les pages qui manquent de linkjuice et celles qui en ont trop par rapport à leur utilité.

Nous pouvons donc ensuite ajuster le maillage interne pour rééquilibrer le PageRank interne.

Autre indicateur qui peut être très utile, c’est l’emplacement du lien dans la page. Il est admis qu’un lien présent dans un corps de texte aura plus d’impact (ne serait-ce que sémantique) qu’un lien dans un footer par exemple. Nous prenons donc soin de vérifier l’emplacement de ces liens pour les optimiser.

Enfin, puisque nous parlons de texte et de sémantique, il est important de regarder les ancres de lien. Il n’est jamais utile d’optimiser toutes les ancres qui pointent vers une page, mais il s’agira plutôt d’avoir un ratio correct entre ce qui est optimisé et ce qui ne l’est pas. Ainsi, nous prenons en compte ces ancres de liens et lorsque c’est nécessaire, nous proposons des variations d’ancres afin de cibler une sémantique précise.

Avec quoi réalise-t-on cet audit ?

Les outils utilisés se rapprochent fortement de ceux utilisés pour un audit technique SEO simple : Botify, Screaming Frog, Oncrawl…

Ces outils permettent de récupérer toutes les informations nécessaires sur les liens internes à votre site.

Certains de ces outils nous donnent nativement le PageRank interne de ces pages mais il n’est pas rare que nous soyons obligés de le recalculer, notamment pour simuler la création ou la suppression de page et en mesurer les impacts. Pour cela plusieurs méthodes sont possibles : Python, R, etc…

Peut-on aller plus loin ?

Oui c’est possible. Tout ce qui est dit plus haut est très efficace pour optimiser le maillage interne d’un site mais cela prend beaucoup de temps que ce soit du côté SEO ou du côté intégration. Search Foresight dispose également d’un outil propriétaire qui permet de renforcer les recommandations d’un audit de maillage interne. Il s’agit du Semantic Booster que nous vous invitons à découvrir sur la page dédiée.

Questions fréquentes sur l’audit de maillage interne

Quel type de recommandation puis je avoir suite à cet audit ?

Les recommandations peuvent varier. Cela peut être l’ajout de blocs de liens, la modification d’un méga menu, l’ajout et/ou le retrait de liens, l’ajout de liens dans du texte, des liens depuis les produits vers d’autres sous-catégories, etc.

Ai-je besoin de développeur/intégrateur pour cet audit ?

Généralement oui. Certaines recommandations peuvent êtres simples à mettre en place mais le plus souvent, cela nécessite l’ajout automatique de liens, la modification de menu, etc. Des éléments qui sont donc difficiles à modifier sans connaissance technique solide.

Est-ce un audit qu’il faut mener régulièrement ?

C’est rarement utile. Le plus souvent en plus des modifications à apporter sur le site, vous aurez dans ce type d’audit les bonnes pratiques à adopter pour la suite. Si vous suivez ces recommandations, vous n’aurez pas à mener d’audit de maillage interne régulièrement.