La RGPD (Règlement général sur la protection des données) est dans toutes les bouches ces dernières semaines. Si 38% des entreprises mondiales ne sont toujours pas conformes à la RGPD d’après une enquête réalisée par Harvey Nash et KPMG, certaines n’ont pas hésité à réagir de manière forte et variables face à cette nouvelle réglementation, notamment aux Etats-Unis. C’est l’objet de cet article.

Bloquer le trafic européen : Une réaction au RGPD

D’après l’outil d’analyse de performance Dareboost, certains sites ont décidé de bloquer le trafic européen via un code 403 (Accès refusé), d’autres comme le Los Angeles Time ont redirigé en 302 (redirection temporaire) par IP vers la page d’information hébergée sur le site du groupe média prioritaire. Dans leurs cas, le site tronc.com. Une décision drastique sans quelques conséquences en terme de trafic.

Réaction au RGPD du Los Angeles Time

Retirer les tags et cookies tiers : Une solution qui améliore la performance

D’autres sites ont eux, eu l’idée de supprimer tous tags et autres cookies venant de sites tiers pour leurs versions européennes. Ce qui donne des versions allégées de ces sites. Notamment chez USA Today : La page passe de 2,82Mo à 294Ko et de 468 requêtes à 38. Sa performance et son temps de chargement ont largement progressé…Petit aperçu.

USA Today : Site français sans tags, ni cookies et  JS

 

Des résultats encourageants et nettement meilleurs pour le site en français. Le temps de chargement se finalise aux alentours de 3000 ms en France, tandis qu’il atteint difficilement son chargement complet après plus de 17000ms pour la version américaine. Une solution intelligente qui permet d’améliorer la performance du site et donc son référencement.

 

Note de la performance USA Today (A gauche : Chiffre en France)

 

Temps de chargement de USA Today