La montée en puissance des Adblockers met en péril les entreprises dont le modèle économique repose sur la publicité. Au premier rang des sociétés touchées par ce problème, on trouve évidemment Google.

Or selon un article du Wall Street Journal, Google envisage de lancer prochainement son propre outil bloqueur de publicités !

Google va-t’il se tirer une balle dans le pied ? Pas vraiment…

Une fonctionnalité bloqueuse de publicités sur Chrome

Selon les informations du Wall Street Journal, Google « pourrait annoncer dans les prochaines semaines » le projet d’une fonctionnalité bloqueuse de publicités pour Chrome. Les sources du WSJ ont néanmoins précisé que la décision n’était pas prise, et qu’il est encore possible que Google renonce à projet.

L’idée est clairement de concurrencer les extensions tierces de type « Adblockers » en proposant directement une fonctionnalité disponible directement dans le navigateur, sans avoir besoin d’installer l’une de ces extensions.

La montée en puissance des Adblockers d’après PageFair

Mais ce « bloqueur de publicités » ne filtrerait pas TOUTES les publicités : Google ne veut clairement pas tuer son propre modèle économique. L’idée serait de ne filtrer que certains types de publicités, considérées comme intrusives.

Seules les publicités répondant aux standards de la Coalition for Better Ads seraient acceptées

Google participe à une initiative des organisations d’annonceurs : la Coalition for Better Ads. En france, l’UDA et l’IAB France sont membres de cette coalition.

L’organisation a publié en mars une première définition des standards de publicité acceptables. Et seraient bloquées par la fonctionnalité ad blocking de Chrome toutes les publicités ne répondant à ces standards.

Les exemples de publicités jugées non conformes aux standards de la « Coalition for Better Ads » en expérience mobile.

S’amputer d’une jambe pour sauver le corps entier ?

Dans ce contexte, le lancement de cette fonctionnalité est un « smart move » de Google, une tactique astucieuse. Les internautes sont de plus en plus nombreux à activer des ad blockers, essayer de bloquer les bloqueurs serait donc un combat d’arrière-garde. En construisant son propre système, Google peut mieux contrôler ce qui sera filtré ou non.

Ceci étant dit, les standards de la CBA éliminent de fait une grande partie des annonces actuellement diffusées, et donc une part importante des revenus publicitaires online. Ce n’est donc pas tout à fait anodin.

Ce projet de bloqueur de publicités est un pari : pour que cela fonctionne, il faut que l’adoption de cette fonctionnalité soit massive, et que les internautes se désintéressent des ad blockers. Il faut aussi que d’autres suivent l’initiative. Autant d’inconnues qui expliquent sans doute pourquoi ce projet est encore incertain en interne chez Google.

Est-ce que Google va décider de s’amputer une jambe pour sauver son modèle économique ? L’avenir nous le dira bientôt…

Pour en savoir plus :
Le site de la « Coalition for Better Ads »

L’article du WSJ