L’outil était en préparation depuis plusieurs mois : réservé aux candidats à la présidentielle de novembre aux USA puis à certaines pages (musées, chanteurs), les Google Posts sont désormais déployés en France. Les propriétaires de fiches Google My Business ont reçu un mail les prévenant que « vous pouvez désormais poster des événements spéciaux, des promotions et bien plus sur votre fiche Google« . Ces publications s’affichent lors d’une requête sur le nom de la société.

Concrètement, votre interface My Business propose une nouvelle section dans le menu. Un Post a une longueur conseillée de 100-300 mots, auxquels vous pouvez joindre une image (au format carré, de 200×200 minimum) et y insérer un lien. Des options avancées sont proposées :

  • un Call-To-Action, bouton incitatif accédant à un lien que vous indiquerez
  • des dates et heures de début/fin pour mettre en avant un événement

Un Post classique expirera au bout de 7 jours, les événements à la date définie.

Google-posts-my-business

 

Après la publication, des statistiques basiques sont indiquées : nombre de vues et nombre d’interactions.

Google vous informe par un mail de l’expiration prochaîne, et vous encourage à publier à nouveau. Les mails à ce sujet vous rappellent également l’existence de l’application Google My Business, à partir de laquelle vous pouvez rédiger les Posts.

google-post-dans-SERP

Pourquoi cette nouveauté ?

Publier des messages directement visibles dans les SERP n’est pas nouveau. Google+ le permet, mais son usage est assez confidentiel : lancé en 2011, le réseau social n’a jamais décollé. Les grandes marques persistent pourtant à y publier leurs actualités, à raison. Un internaute abonné à la page d’une marque verra ces actualités remonter dans les résultats lors d’une recherche sur cette marque.

Largement plus répandu, Twitter est intégré aux résultats de recherche de Google. Malheureusement, seulement les versions anglaises de Google affichent les tweets d’une marque, depuis 2 ans. Pourquoi ne pas déployer ceci en France, plutôt qu’ajouter un canal supplémentaire ?

twitter-serp-google

Olivier Perbet |@operbet