2017, l’année du HTTPs ? Si près d’un site sur deux en première page des résultats de Google devrait être en HTTPs d’ici fin mai, le bonus de visibilité accordé par Google aux sites sécurisés reste ténu. De plus en plus de noms de domaine franchissent néanmoins le pas, encouragés par les efforts nourris des géants de la tech pour promouvoir ce protocole sécurisé. Mais qu’en est-il en Chine où Google rime avec Baidu ?

Des difficultés à crawler et indexer le HTTPs ?

Longtemps demeuré incapable de crawler et d’indexer les sites en HTTPs, Baidu s’est depuis bien ressaisi. Il n’est plus nécessaire de mettre en place des redirections 301 basées sur le User Agent, afin de laisser Baidu crawler et indexer la version HTTP tout en redirigeant l’internaute vers la version HTTPs. BaiduSpider est officiellement capable depuis juin 2015 de crawler et d’indexer une page dotée d’un certificat SSL. Sur les captures d’écran ci-dessous, on remarque que la version HTTPs est bien indexée et que seule subsiste la redirection en JS liée au tracking :

Un résultat HTTPs indexé dans Baidu

Redirection JS liée au tracking Baidu mais pas de redirection 301

 

 

 

 

Un surcroît de visibilité est même accordé aux sites en HTTPs – un bonus qui reste difficile à évaluer et ne justifie pas à lui seul le déclenchement d’une migration.

Comment procéder pour la migration ?

Si Baidu supporte désormais le HTTPs, il convient de migrer avec doigté. Il s’agira de mettre en place des redirections 301 entre les anciennes et les nouvelles URLs, puis de mettre à jour l’intégralité de votre maillage interne afin que des URLs en HTTP ne soit plus appelées dans votre code. Vous devrez également créer une nouvelle propriété dans la Search Console de Baidu, baptisée Baidu Webmaster Tools. Deux précautions valant mieux qu’une, nous vous recommandons de procéder en deux phases, en migrant dans un premier temps un modeste échantillon de vos URLs. Par l’intermédiaire des logs serveurs et de vos outils de tracking, vous pourrez ainsi vous assurer que BaiduSpider crawle et indexe bien vos URLs en HTTPs avant de basculer vos pages stratégiques.

Baidu : de l’huile dans le moteur

Le support du protocole HTTPs n’est pas la seule nouveauté annoncée par Baidu ces derniers mois. Comme expliqué récemment par SearchEngineLand, le moteur de recherche chinois a sensiblement amélioré son infrastructure comme son algorithme. Entre autres évolutions, citons :

  • une meilleure capacité à crawler depuis le début de l’année 2016 : la vitesse de crawl du BaiduSpider V3 aurait été augmentée de près de 80%.
  • une prise en compte améliorée des techniques abusives de netlinking: update « Green Radish », a.k.a le « Radis vert ». Google n’a donc pas le monopole des dénominations étranges !
  • une pénalisation accrue des pages présentant des contenus de faible qualité et / ou des taux de pression publicitaire trop élevés.
  • une meilleure évaluation de la qualité des contenus mobiles.
  • la sortie du format MIP (pour « Mobile Instant Page»), un concurrent de l’AMP, permettant de réduire les temps de chargement de 30 à 80% et d’accroître les taux de clic de 3 à 30% depuis la page de résultats.

Des orientations qui ne sont pas sans rappeler celles prises par Google depuis de nombreuses années en faveur du mobile, de la sécurité et de l’UX.