Depuis octobre 2016, l’outil Mozcast montre que plus de 40% des pages présentes en première page de Google sont sécurisées (HTTPS), un chiffre qui ne cesse d’augmenter nous sommes désormais à près de 43%. Ce chiffre est donc en forte progression passant de 25% en janvier à près de 43% en décembre 2016.

serp-https-google

Plus de site en HTTPS en première page signifie-t-il qu’il y a un boost SEO au HTTPS ?

Cependant, il faut analyser ces données avec du recul car ce n’est pas parce que le pourcentage de résultats HTTPS augmente que Google favorise plus les sites en HTTPS qu’avant. Que peut-on donc en déduire ?

Ce changement peut vouloir dire plusieurs choses :

  • Lorsque Google a le choix entre une version HTTP et une version HTTPS, il affiche par défaut la version sécurisée, comme il l’avait annoncé.
  • De plus en plus de sites déjà positionnés sur la 1ère page sans HTTPS ont décidé de passer au HTTPS, dès le départ ou via une migration.

Par ailleurs, des initiatives sont mises en place par plusieurs plateformes en France et à l’international, on citera par exemple OVH ou encore WordPress.org qui favorisent énormément le passage au HTTPS.

Quels impacts prévoir pour demain ?

Au-delà d’un boost pour le https on imagine très bien de nouvelles mentions arriver dans nos navigateurs (chrome en premier lieu) présentant un site non HTTPS comme non sécurisé, ce qui peut faire fuir l’internaute.

Idem en page de résultats, nous l’avons déjà vu lors du Mobilegeddon, la mention « not mobile friendly » fut présenté à l’internaute, rien ne nous dit que Google ne remettra pas le couvert avec le HTTPS.

La recommandation de Search Foresight

Le passage au HTTPS doit être effectué, non pour suivre aveuglément les demandes du géant de Mountain View (quoi que) mais surtout parce qu’il s’impose comme un nouveau standard et que demain il pourrait en résulter de vrais impacts en termes d’expérience utilisateur et pourquoi pas de SEO.

 

Article rédigé par Vincent Ferrand, consultant SEO SF