Version mobile : les éléments incontournables à perfectionner

L’émergence du mobile ne vous a pas échappé. Efficace pour se faire connaître et source d’opportunités, les sites mobiles ont totalement transformé les pratiques de consommation. Mais, pour que cette expérience mobile soit des plus probantes, elle doit être performante. 

Définir une stratégie mobile est un bon début. Mais si vous souhaitez vous démarquer, elle doit être optimisée pour garantir une navigation mobile optimale et un bon positionnement sur les moteurs de recherche. 

Pour cela, on vous conseille d’analyser ce que vous avez mis en place, d’interpréter les résultats obtenus et de les améliorer si nécessaire. Nous vous énumérons dans cet article, un certain nombre de critères à analyser impérativement. 

Quels éléments à prendre en compte pour obtenir une version mobile optimisée ?

Le temps de réponse du serveur (TTFB)

Le TTFB, aussi appelé le temps de réponse du serveur, est le temps qui s’écoule entre le moment où l’utilisateur « appelle » une page et le moment où le serveur renvoie les premiers octets de la page HTML à son navigateur. Pour faire simple, il s’agit du temps de latence entre la demande d’un navigateur et son affichage. Également connu sous le nom Time To First Byte en Anglais.

Ce critère est fondamental, car les mobinautes sont souvent impatients, ils souhaitent une réponse précise et rapide. 60% des mobinautes sont susceptible de quitter la page au-delà de 3 secondes de chargement. Par ailleurs, 74% des utilisateurs de mobile s’attendent à ce qu’une page mobile charge en moins de cinq secondes. 

3 critères sont à prendre en compte pour améliorer la vitesse de votre site et réduire le TTFB

  • Le temps pour aller jusqu’au serveur web,
  • Le temps de traitement du serveur,
  • Le temps de réponse du navigateur pour ouvrir la page.

L’analyse de votre TTFB peut vous permettre d’améliorer les performances de votre site mobile et donc votre référencement. L’objectif principal est de réduire au maximum le temps de réponse du serveur. Ce gain de performance améliore l’expérience utilisateur et donc favorise votre chiffre d’affaires. 

Le Start Render : le premier affichage de votre site

Le Start Render, lui, correspond au temps nécessaire pour que le premier élément de la page s’affiche sur le site. Régulièrement, les pages d’un site “responsive” prennent un certain temps à charger. Ce qui impacte négativement la navigation et donc l’expérience utilisateur.

Après la sollicitation de l’internaute, celui-ci se retrouve face à une page blanche, avant le premier signe d’activité avec l’apparition d’un titre, d’une bannière ou encore d’une couleur. De ce temps de latence naît une incertitude quant à l’ouverture du contenu et à l’accès à l’information souhaitée. Vous l’aurez compris : .

Si votre Start Render est lent, cela peut provenir de votre serveur. Si c’est le cas, on vous recommande de mettre en place un cache. Vous pouvez également incliner le CSS (partie immédiatement visible de votre site internet). 

Le Speed Index

Le Speed Index est la métrique de référence, il met en lumière le rythme auquel les éléments au-dessus de la ligne de flottaison s’affichent. Il se base sur ce que voit l’utilisateur et pas sur l’aspect technique du site. Cette caractéristique fait du Speed Index, un indicateur bien plus révélateur de l’expérience utilisateur, que le temps de téléchargement.

Le mobinaute souhaite avoir accès à l’information recherchée le plus vite possible, mais pas besoin que la totalité de la page soit disponible immédiatement. Par exemple, il est possible de charger rapidement le contenu et à l’inverse les images apparaissent un peu après. Tout simplement, car l’internaute aura accès rapidement à l’information souhaitée. 

C’est un point de vue à contre-balancer si vous vendez des biens immobiliers. Obligatoirement, vos photos sont une force de vente et de persuasion. Elles se doivent de charger rapidement. 

Le Time to Interact

Time to Interact est le moment où le contenu principal est affiché et pour lequel l’utilisateur peut commencer à s’engager de manière significative. Cela signifie cliquer, naviguer dans votre menu ou encore pouvoir remplir un formulaire. C’est la métrique qui permet de mesurer l’efficacité de votre site mobile

Vous devez diminuer, voire supprimer les temps de blocage pour garantir une expérience parfaite pour l’utilisateur. 

Time To Interact se calcule à l’aide de trois étapes : 

  • Vous devez définir un point de départ pertinent.
  • Ouvrez la fenêtre souhaitée à partir de ce point.
  • Laissez-la charger et calculez le temps nécessaire avant de pouvoir réaliser une action.

Bien entendu, pour gagner du temps, vous n’allez pas effectuer cette action pour chaque page que propose votre site mobile, mais plutôt utiliser des outils ou des extensions disponibles sur le marché.

N’oubliez pas qu’au-delà de 3 secondes de téléchargement, l’utilisateur risque de quitter votre site. Cela peut sembler minime. Et pourtant, .

Se fixer des objectifs pour améliorer votre SEO Mobile

Les indicateurs importants

Pour garantir votre succès en ligne, la version mobile doit fonctionner rapidement. Si vous proposez une navigation rapide, les utilisateurs reviendront. C’est l’effet boule de neige, les visites augmentent et les opportunités de vente aussi ! 

Pour avoir un bon positionnement, on vous recommande de vous fixer ces objectifs : 

  • TTFB < 200 ms
  • Temps de téléchargement HTML < 500 ms
  • Temps de début d’affichage < 1 seconde
  • Temps de rendition < 3 secondes
  • SpeedIndex < 1000

L’impact du poids de vos contenus

La taille des images et des vidéos est la première chose qui impacte le poids de votre version mobile. Eh oui, 63% du poids d’une page web correspond aux visuels. 

Pour garantir la vitesse de votre site, on vous recommande d’avoir des pages inférieures à 1 Mo. Pour ce faire, le poids de votre image ne doit pas dépasser 60Ko. Cette pratique permet d’économiser la bande passante utilisée par les utilisateurs. 

Avant de charger du contenu autre que du texte, nous vous conseillons de les optimiser, en compressant vos images ou vidéos via des programmes de compressions. Ces outils traitent votre page sans impacter sa qualité. 

Vous pouvez également diminuer la taille de vos photos. Si vous optez pour des photos de 1280 x 960 pixels, elles seront très lourdes à charger. Faites-en fonction de vos produits et de vos services. Mais, s’il est possible d’utiliser moins d’espace, on vous invite à le faire afin de favoriser l’expérience client. Il est plus avantageux d’avoir des images plus petites qui se chargent rapidement et qui n’impactent pas les performances de votre site plutôt que le contraire. 

Il est possible que vous n’ayez qu’un seul élément à améliorer. Mais, penchez-vous sérieusement sur ces critères, pouvant faire la différence pour votre visibilité et donc notoriété.

Si vous souhaitez plus d’informations sur les versions mobiles, vous pouvez jeter un œil à notre article : Quelle stratégie choisir pour son site mobile ?

Nouveau call-to-action