La mesure de la performance est désormais au cœur des stratégies digitales des annonceurs ou éditeurs. Elle peut se traduire en termes de taux de conversion mais également en termes de temps de chargement de vos pages web. Mais comment mesurer cette performance ? Et si la mesure révèle des problèmes de performance, quelles optimisations mettre en place pour l’améliorer ?

La performance des pages web

Le temps de chargement d’une page est le délai entre le clic de l’internaute sur un lien vers une page et l’affichage de cette dernière au sein du navigateur. Ce métrique reflète la qualité globale d’un site et a donc un impact tant sur l’expérience utilisateur que sur le référencement naturel d’un site.

« Des sites rapides participent à l »amélioration de la qualité globale du Web » – Google
« (…) In fact, page speed is one of the signals in search ranking and ad quality scores (…) » – Google

L’enjeu SEO du temps de chargement

Le temps de chargement d’une page est un élément pris en compte par Google pour juger de la qualité globale d’une page. Cet élément rentre donc en compte dans l’algorithme du moteur qui définit le ranking des sites dans ses pages de résultats.

Optimisation pour le SEO

Les principales actions correctives vont permettre d’agir sur le poids des pages et donc leur vitesse d’affichage. Il existe deux catégories de leviers techniques qui interviennent dans l’optimisation du temps de chargement d’une page :

  • les leviers client-side : plus faciles à optimiser, ils concernent les ressources du type image, JavaScript et CSS.
  • les leviers server-side : ils concernent les paramètres de connectivité, matériels, base de données ou la compression des fichiers sur le serveur.

Les outils d’analyse de la performance des pages

Synodiance utilise des outils dédiés à l’analyse du temps de chargement. Ces derniers sont plus ou moins complets et vous donnent des indications sur les facteurs server-side et client-side à optimiser pour améliorer vos temps de chargement.

Google Page Speed

Google Page Speed est l’outil de Google qui vous permet d’analyser et d’optimiser la performance de vos pages. L’usage de base vous permet d’obtenir votre score PageSpeed sur 100 et la liste des optimisations priorisées à opérer sur votre site. Google vous met également à disposition PageSpeed Service, un service en ligne qui vous permet d’automatiser le travail sur votre temps de chargement.

Web Page Test

Web Page Test est un service en ligne, recommandé par Google, vous permettant d’obtenir des informations plus précises sur la performance de vos pages par type de navigateur (IE et Chrome) :

  • Score PageSpeed et aperçu des principales optimisations à mettre en place,
  • Temps de chargement en secondes,
  • Type, nombre et poids des ressources (CDD, Flash, html, images, js…),
  • Waterfall view (détail des ressources chargées),
  • Full Optimization Checklist (Liste des éléments optimisés et à optimiser).

Autres outils de mesure : GTmetrix et Yslow

Nous vous recommandons également deux autres outils et plug-ins qui vous permettent d’identifier les leviers faiblement optimisés grâce à un système de notation de A à F : site GTmetrix et module Yslow.

GTmetrix vous permet de croiser les données de Google et de Yahoo, Yslow se base uniquement sur les standards de performance de Yahoo! Mais vous permet d’avoir un rapide aperçu de la performance grâce à son intégration au plug-in Firebug.

La complémentarité Google Webmaster Tools

Enfin, votre interface Google Webmaster Tools inclut également un aperçu de la performance de vos pages grâce à un historique de temps de chargement d’un page sur les 3 derniers mois.

Recommandation SEO client-side pour le temps de chargement des pages

Une fois l’analyse de votre site réalisée, vous pouvez prioriser vos optimisations en accord avec les recommandations de Google. Le Top 5 des actions correctives les plus fréquentes pour le SEO :

  • Utiliser la mise en cache des navigateurs pour spécifier pour chaque élément / ressource de la page une date d’expiration (durée de validité) afin d’économiser un aller retour serveur-navigateur. Plus en amont de la chaine, vous pouvez utiliser les CDN et Proxy.
  • Utiliser la compression Gzip pour alléger le transit entre serveur et navigateur et donc accélérer le téléchargement des données.
  • Optimiser les images : en utilisant les bons formats (JPEG, PNG, GIF), en supprimant les données Exif et en utilisant les sprites CSS.
  • Regrouper les styles CSS dans un fichier CSS externe unique.
  • Regrouper les scripts Javascript dans un fichier JS externe unique.
  • Minifier les JS et CSS : compacter le code en supprimant les espaces, retours à la ligne inutiles et même les commentaires.
  • Limiter le nombre de redirections pour réduire le temps de réponse du serveur.