Depuis sa création en 2008, la Blockchain s’installe de plus en plus dans nos vies. Il n’est pas difficile de se rendre compte des bénéfices que cette technologie peut offrir (une plus grande transparence, une sécurité renforcée, suppression des intermédiaires…) et à quel point elle peut s’adapter à de nombreux secteurs (Banque, Assurance, Photographie…).

Internet, quant à lui, initialement créer dans l’optique de décentraliser l’information devient un écosystème fermé, géré par des entreprises étant en quasi-position de monopole dans leur secteur. Cette situation consciemment choisie par les utilisateurs se retourne toutefois contre eux : non-respect des données privées, publicité de moins en moins bien ciblée …  Le Search n’échappe pas à ces dérives notamment à cause de Google à qui la transparence et la neutralité font défaut. Une technologie émergente telle que la Blockchain pourrait-elle changer l’état actuel des choses et voire remettre en cause la position tant convoitée de Google ?

Un moteur de recherche décentralisé

Il y a quelques semaines plusieurs projets pour le moins ambitieux, de moteur alternatif,  ont vu le jour, Presearch et BitClave pour ne citer qu’eux. Ces Start up ont pour principal objectif de rendre internet meilleur. Sous cette volonté idéaliste se cache une technologie qui reste encore méconnue : la Blockchain. Dans les faits, la Blockchain ainsi que d’autres technologies utilisant le réseau Peer to peer, leur permettraient d’être les premiers moteurs de recherche open source, décentralisé et sécurisé. Ça serait ainsi tout l’environnement du Search qui changerait brutalement pour l’ensemble des acteurs.

  • Pour les annonceurs qui allouent actuellement des budgets considérables dans le paid avec des retombés pas toujours à la hauteur des sommes investies, sans parler du clickfraud généré pas les bots. La solution de ces moteurs serait de directement intégrer les annonceurs dans un écosystème commun en leur permettant d’optimiser leurs dépenses marketing sur le résultat. L’idée est de rémunérer directement les fournisseurs de donnée et les utilisateurs en fonction de la conversion (et non du clic).
  • Pour les internautes, cela serait, pour eux, la promesse d’être maitre de leurs données personnelles soit en les gardant précieusement via la Blockchain soit en les vendant directement aux annonceurs.

L’écosystème proposé par Bitclave utiliserait la Blockchain pour encoder la valeur (monétaire) de la donnée dans la donnée elle-même. Ceci rendant la transaction totalement anonyme des deux côtés (utilisateurs & acheteurs), et ce sans intermédiaire.

Vers une « Tokenisation » du Search

Presearch a récemment lancé une version bêta offrant aux utilisateurs la possibilité de faire une recherche avec différents moteurs de recherche (Google, Bing, DuckDuckGo) via un seul et unique champ de recherche. Selon la Start up, ceci serait le premier pas pour stopper la dépendance que nous avons envers Google. Et cela semble marcher, plus de 50 % des bêtas tester sont devenus des utilisateurs quotidien générant en moyenne 20 pages vues pas jours. Il reste, à ce jour, plus de 2000 personnes souhaitant pouvoir tester le moteur de recherche…

De plus, afin d’inciter les utilisateurs à changer de moteur de recherche pour le leur, Presearch à créer une crypto monnaie servant à rémunérer les internautes utilisant leur service et ainsi rassembler une communauté autour de leurs outils. Les bêtas tester pourraient toucher jusqu’à 8 tokens par jour.

Enfin, Presearch est en train d’explorer différentes solutions afin de pallier au plus gros problème auquel ils font face : l’indexation & le crawl. L’une des solutions possibles se matérialiserait sous forme de plug-in navigateur téléchargeable sur l’ordinateur de l’internaute, permettant d’indexer toutes les pages visitées pas ce dernier. Les utilisateurs qui installeraient ce plug-in recevraient une récompense en tokens.

Ces nouveaux acteurs vont-ils impacter Google ?

Il est évident que ces nouveaux types de moteurs alternatifs représentent une menace, mais sur le long terme. Il a été reporté ce mois-ci que Google était l’un des plus gros investisseurs pour les fintech spécialisées dans la blockchain, investissement, qui agréger, représentent plus de 1,2 milliard de dollars. On ne sait pas si Google compte développer ou ajouter de la blockchain dans ses fonctionnalités de recherche, mais toujours est-il que la firme de Mountain View aura encore longtemps un avantage en termes de puissance d’action.

Il reste cependant important de notifier que ces nouveaux acteurs boostés à la blockchain sont la preuve d’un changement de mentalité au sein de la communauté search et qu’ils manifestent un retour rapide aux valeurs initiales d’internet…

(Livre blanc de Presearch.io) (Livre blanc de BitClave)