Google Shopping : Utilité, optimisations et futur du service

Google Shopping est un service Google destiné aux sites e-commerce : c’est un comparateur de prix qui a été lancé en France en 2010 anciennement sous le nom de Froogle. Les produits référencés dans Google Shopping y sont classés selon un algorithme qui se rapproche de celui utilisé par Google pour le classement des SERPs.
A travers cet article, nous allons analyser les diverses utilités de Google Shopping; les optimisations recommandées à nos e-commerçants et enfin, le futur qui est réservé à ce service.

1. L’utilité de Google Shopping pour les e-commerçants

L’inscription à Google Shopping permet aux sites e-commerce d’améliorer leur présence dans les résultats du moteur de recherche en apparaissant à différents emplacements : – Le lien « Shopping » dans la barre de navigation de gauche (voir photo ci-dessous) qui mène vers la page dédiée au service

– Le lien « Shopping » dans la barre de navigation de gauche (voir photo ci-dessous) qui mène vers la page dédiée au service

googleShopping1

– Les images de produits dans la colonne de droite (voir photo ci-dessous) qui résultent d’associations de produits avec des annonces Adwords

googleShopping2

– Parfois, les produits e-commerce référencés s’affichent également dans les résultats de recherche naturelle du moteur Google

2. Comment se référencer dans Google Shopping ?

Tout e-commerçant souhaitant voir son catalogue produit indexé dans Google Shopping doit réaliser les actions suivantes :

– Tout d’abord, il s’agit de centraliser toutes ses données « produits » au sein d’un fichier au format XML, sous la forme d’un catalogue de produit.

– Ensuite il s’agit de créer un compte Google Merchant Center : c’est un service de Google qui a pour but de stocker les données des sites e-commerce en général (sert également à d’autres services) – c’est par ce dernier qu’il faut passer afin de transmettre son flux XML.

– Il faut ensuite lier son compte Google Merchant Center avec Google Adwords

– A l’heure actuelle, utiliser Google Shopping en France est gratuit pour les sites e-commerce ; mais cela va être amené à évoluer…

Afin d’apparaitre correctement dans Google Shopping et que les produits correspondent au maximum à la requête de l’internaute, des optimisations sont à apporter à la base, c’est-à-dire au flux produit :

– Un nom de produit explicite permettant une identification simple et rapide

– Une description longue et complète : cet élément est primordial car cela permettra un meilleur positionnement des produits Une description unique sera une valeur ajoutée pour votre produit (penser à Google Panda et aux descriptions dupliquées !)

– Un prix compétitif : cela reste un indicateur fondamental et un élément influant le clic

– Le code EAN du produit

– Une catégorie pertinente (par rapport au produit)

– La marque

– Les autres informations relatives au produit : stocks, délais de livraison, promotions, etc…

– Des  mises à jour régulières des listes de produits ainsi que des informations annexes

– Faire des offres contenant des variantes des produits (appelées également « bundles ») : il suffit d’indiquer dans son flux produit un identifiant commun pour tous les produits d’un même « groupe » (variantes de taille, de couleur, de poids, etc…)

D’autres optimisations sont envisageables, hors du flux XML :

– La présence d’avis client : en effet, ces derniers peuvent s’intégrer directement dans les résultats ; ce qui permet d’optimiser la visibilité des produits. Ces informations ne sont pas à indiquer dans le flux, mais via l’utilisation de microdonnées dites « product » directement dans le code source de la page du produit

– L’association d’un fichier Google Adresse à votre compte Google Shopping (pour cela, il faut simplement avoir un compte en commun) qui permet également d’améliorer sa visibilité dans Google Shopping (dans le cas, par exemple, d’une boutique qui dispose de plusieurs entités sur le territoire français)

Le respect de l’ensemble de ces recommandations doit permettre à un e-commerçant d’optimiser sa présence et donc sa visibilité sur Google Shopping… Cependant, une récente annonce faite par les équipes de Google nous apprend un changement majeur dans l’utilisation du service : Google Shopping va devenir payant…

3. Le futur de Google Shopping : un service payant ?

En mai dernier, grande nouvelle en provenance des équipes de Google : le service Google Shopping va devenir payant aux Etats-Unis ; puis par la suite dans tous les autres pays.
C’est désormais le cas outre-Atlantique, et ce depuis quelques jours seulement (le 17 Octobre dernier pour être exact) – cette monétisation du service devrait s’étendre à la France début 2013.
Voici les principales modifications entrainées par ce changement :

– La disparition du comparateur actuel ; remplacé par la mise en avant d’annonces produits payantes (par le e-commerçant qui les publie) qui seront publiées entre les résultats Adwords et les résultats naturels (voir image ci-dessous)

googleShopping3

– Le fonctionnement du comparateur, similaire à celui de Google Adwords, sera basé sur un système d’enchère au CPC (coût par clic) : plus l’enchère sera élevée, plus le produit aura de chance d’apparaitre dans les premières positions ; cependant, toutes les optimisations que nous vous avons énoncées auparavant restent primordiales : en effet, il ne s’agit pas d’investir sur des mots clés mais bien sur un produit. La pertinence des optimisations reste alors au cœur de la problématique, et l’enchère devient importante lorsque trop de e-commerçants sont référencés sur un produit similaire.

D’autres évolutions du comparateur Google Shopping sont à venir ; pour certaines déjà visibles aux Etats-Unis ; telle que Google cars (le comparateur de voiture de Google ! disposant de fonctionnalités très intéressante) ou encore le programme de certification pour les e-commerçants nommé « trusted stores ».