L’AMP pour qui, pourquoi ?

Vous n’avez pas entendu parler de « la nouvelle bombe » de Google pour optimiser le temps d’affichage des sites ?

Le projet AMP (pour Accelerated Mobile Pages)- https://www.ampproject.org/ définit une nouvelle structuration des balises pour optimiser l’affichage d’un site sur mobile. Concrètement, l’AMP est un dérivé de l’HTML 5 avec du script schema.org (mais celui-ci possède une liste de balises assez réduites).

Le but est d’interdire tout ce qui ralentit une page web.

Donc, pour le moment, pas de formulaire, pas de zones de texte, pas de javascript, pas de tracker… Juste le contenu, les métas, un peu de style CSS et de nouvelles balises optimisées pour l’affichage de ressources.

Le rendu est assez bluffant, car si vous êtes sur Google avec votre mobile, vous cliquez sur le lien et celui-ci s’affiche instantanément.

Google-Accelerated-Mobile-Pages-1024x1018

2 secondes, c’est le temps de chargement moyen pour une page AMP.

En voyant ce résultat, on pense tout de suite à Facebook (Instant Articles) ou à Apple News mais la technique est tout autre. Vous n’êtes pas tributaire du CDN de Facebook ou d’Apple.

Ici, la technologie est open-source. C’est à vous de choisir si vous voulez l’intégrer à votre site ou non, et vous pouvez également intervenir sur son développement. Plusieurs grands noms se sont associés à cette technologie (Twitter, WordPress, Pinterest et de nombreux médias anglophones).

Mais pour l’instant, l’AMP se heurte à plusieurs barrières :

– Les régies publicitaires : Le code javascript étant bloqué, vous devez intégrer de nouveaux codes de tracking spécialement adaptés (plusieurs régies dont Google Doubleclick, Google Analytics, AT Internet, et quelques autres proposent déjà leurs solutions).

– Pas de formulaire : L’AMP est axé sur de la visualisation de contenu, donc pour le moment, si vous avez un site e-commerce avec des boutons, et autres formulaires, n’y pensez pas.

– La connaissance des développeurs (le projet est encore jeune) : Nous le suivons depuis le début, et les allers retours sur le support du plugin WordPress sont incessants.

– Google Search Console : L’outil d’analyse des pages AMP est encore buggé. Il refuse de valider des pages qui sont pourtant correctes et affiche également de nombreuses pages en erreurs sans en donner le détail.

Tout cela est en train de se structurer et l’AMP est encore un « work-in-progress ».

Pour l’instant, il faut voir l’AMP comme un complément à un site mobile (ou responsive), mais surtout pas comme un remplacement.

Plusieurs médias français ont déjà mis en place la bascule : Les Echos / RTL /MyTF1 / le Parisien / 20 Minutes / France TV info / Sud Ouest / Ouest France / Métro News / leBerry.fr / Lamontagne.fr / le JDN / Linternaute.com / Public.fr / Lejdc.fr / La Rép des Pyrénées …

On s’aperçoit qu’il s’agit encore de tests, car pour la plupart, tous les articles n’ont pas encore le format AMP. Et certains médias se lancent même sans intégration publicitaire !

Sauf à être un site d’actualités ou un blog d’actualités (l’AMP est pour l’instant très clairement orienté pour ces sites), le déploiement de l’AMP doit être précédé d’une analyse pour vous assurer que votre site est compatible avec ce modèle.

L’AMP semble être là pour durer et ne doit certainement pas être négligé. En fonction de votre activité, il s’agira de prioriser avec pertinence ce projet : probablement dans un délai très court pour un site média, dans des délais plus modérés pour des sites e-commerce (pour lesquels, de nombreuses fonctionnalités restent bridées).

Les résultats AMP sur Google sont disponibles dès aujourd’hui pour la France, et nous suivrons avec attention ce que cela donnera dans les prochaines semaines et prochains mois.