Google créé son propre contenu !

Le moteur de recherche aux milliards d’utilisateurs a publié une étude sur son nouvel algorithme qui permet de créer son propre contenu, à partir de pages présentes sur le web.

Comment ?

Google se base premièrement sur l’algorithme qui lui sert à générer ses Featured Snippets : « extractive summaries ». Son but ? Extraire les expressions clés d’une page web ; Comment ? En scannant une page web entièrement et en retirant tous les expressions inutiles afin de conserver les quelques mots qui permettent de répondre à une question.

Intervient ensuite l’« abstractive summary » : sa fonction est de paraphraser le contenu récupéré avec le premier algorithme, tout en conservant son sens premier

En se basant sur ces deux algorithmes, Google récupère du contenu provenant de sources diverses et génère son propre contenu. Le résultat se présenterait alors sous forme de paragraphes cohérents, constitués de phrases naturelles. Selon l’article du Search Engine Journal, l’humain ne serait voir la différence.

Et les rédacteurs web dans tout ça ?

Cette nouvelle façon de créer a pourtant ses limites. En effet, l’« abstractive summarization » à travers l’association de bribes de phrases de différentes sources, peut être amené à inventer des faits. D’après une étude chinoise le taux d’informations inexactes s’élèverait à 30%. En attendant des nouvelles recherches qui permettraient de faire descendre ce taux à 0, la supervision de l’humain reste nécessaire pour les contenus « made in Google ».

Pour ce qui est des sites informatifs, aux contenus qualifiés, les risques de voir baisser leur trafic est bien présent.