La canonical est une balise HTML utilisée par les développeurs et Webmasteur pour indiquer à Google l’URL à prendre en compte. Ainsi, si plusieurs pages de votre site ont un contenu similaire, on renseigne dans la canonical l’url principale, évitant alors la duplication entre les pages. Mais en pratique que se passe-t-il réellement ?

Recommandations Google sur les canonicals

Pour bien comprendre le fonctionnement des canonicals, il est important de revenir sur les règles de gestion des canonicals préconisées par Google.

  • Canonical sur une page HTML

Pour éviter une duplication, on met en place la balise link rel =canonical. Cette méthode est la plus employée pour déclarer la canonical d’une page HTML.  Elle permet d’indiquer à Google une information, il arrive à Google de juger plus opportun de continuer à suivre l’url malgré la présence d’une autre url en canonical.

C’est pourquoi, en cas de duplication exacte  il est préférable d’utiliser une redirection 301.

Vous pouvez également déclarer  votre rel=canonical dans l’en-tête http. Avec cet usage, vous envoyez plus rapidement l’information au bot.

  • Pour déclarer une version mobile

Si votre site mobile est sous un autre domaine tel que m.example.fr, Google retrouvera le même contenu. Pour lui indiquer votre site mobile, vous devrez utiliser non pas une rel=canonical mais une rel=alternate.

  • Pour définir un domaine favori

Il préférable de déclarer le domaine favori du site via la search console. Il vous suffit de vous connecter pour définir les équivalences : WWW/ sans WWW.

Pour lire les guidelines de Google sur les urls en double .

Comment bien utiliser la canonical ?

Dès que vous commencez à utiliser des link rel canonical, il faut veiller à conserver une certaine cohérence.

En effet lors du passage de Google, s’il voit une canonical permettant d’indiquer la page prioritaire à prendre en compte, il faut s’assurer que cette page n’ait aucun facteur bloquant : code de réponse 200, aucun blocage au robots.txt, aucune noindex…  Ceci peut paraître être une évidence mais sur des sites volumineux, le travail est plus compliqué.

  • Quand mettre à jour ses canonicals ?

Lors de mise à jour de catalogue, modification d’écriture d’urls, changement de procotole ou refonte, la gestion des canonicals est primordiale. Veillez à ce que vos canonicals soient à jour et conformes.

  • Quelles urls déclarer dans mon sitemap ?

Dans la majorité des cas, les webmasters ont pour habitude de déclarer toutes les urls dans le sitemap;  cette gestion amène Google à adapter son algorithme.  C’est pourquoi sur sa page d’aide sur les canonicals, il a mis à jour le paragraphe sur le « sitemap et canonical » où il recommande de ne pas inclure de pages non canoniques afin d’utiliser ce fichier pour indiquer les pages les plus importantes à crawler.

En résumé, la canonical est une solution pour gérer la duplication de contenu sur un site mais ce n’est pas la seule. L’utilisation de canonical permet d’indiquer à Google la page que l’on juge la plus pertinente mais Google ne suit pas systématiquement cette balise car il a son propre critère d’évaluation.  Sur des sites volumineux, le plan de canonical peut s’avérer complexe surtout lors des mises à jour catalogue, ajout des collections ou refonte…

canonical sitemap

Source : http://www.thesempost.com/canonicals-sitemap-canonicals-weaker-signal-relcanonical/