Les données structurées issues du balisage schema.org améliorent votre visibilité dans les moteurs de recherche en général, et sur Google en particulier. Certes, le « boost » éventuel pour les pages contenant des données structurées, évoqué par John Mueller n’existe toujours pas officiellement. Mais les « rich snippets » et les autres réutilisations des données structurées dans les pages de résultats apportent déjà en 2016 un tel gain de visibilité qu’on peut dire que ce « boost » existe de fait.

Pour 2017, il faudra faire attention à utiliser le balisage schema.org sur vos sites mobiles, ou la version mobile de vos sites. Pourquoi ?

Deux bonnes raisons pour baliser vos pages mobile

En fait il y a plusieurs raisons pour le faire, mais j’en citerai deux.

Tout d’abord, l’index de Google va devenir bientôt « mobile first ». Or un trop grand nombre de propriétaires de site ont le mauvais réflexe de placer le balisage schema.org sur la version desktop uniquement. Les motivations expliquant cet arbitrage sont diverses, mais le plus souvent cela résulte de la sous estimation de l’importance des pages mobile, et/ou de la volonté d’alléger au maximum le code des pages mobiles.
Mais si Google devient « mobile first », les données structurées risquent soit de ne plus être prises en compte, soit dans le meilleur des cas, de devenir rapidement obsolètes (car Google a annoncé que la version desktop serait rafraichie moins souvent). Bref, il va falloir inverser l’ordre des priorités, c’est à dire baliser en priorité les pages mobiles !

Gary Illyes, un des porte paroles de Google, a confirmé lors d’une conférence il y’a quelques jours qu’il serait nécessaire que le balisage soit présent dans les pages mobile pour qu’il soit correctement pris en compte. Vous êtes prévenus…

L’autre raison, c’est que les données structurées sont beaucoup plus visibles, beaucoup plus mises en avant sur les pages de résultat mobiles que sur desktop. Les SERPs mobiles font une utilisation intensive des « cards » et des carrousels de « cards ». Les pages mobile sont à deux dimension maintenant : leur contenu s’explore aussi bien en faisant défiler la page de haut en bas que de gauche à droite. Et ces cards, sous formes de carrousels ou non, sont souvent faits à partir des données structurées. C’est vrai en particulier pour les « rich cards ».

Bref, encore une chose à ajouter à votre roadmap 2017 : vérifier que vos pages mobiles contiennent bien un balisage schema.org correct et complet !