La publicité en ligne devient communautaire

La publicité n’a jamais été aussi présente dans nos vies et surtout n’a jamais été aussi présente sur le web. Mais heureusement pour les internautes que nous sommes, elle est aussi plus judicieuse et moins intrusive que cela n’a été.

Si l’on oublie un peu les pop-up et autres formes publicitaires dévalorisantes pour les annonceurs qui persistent encore, l’on apprécie tout de même de voir que les formes d’e-pub sont de mieux en mieux intégrées aux supports ciblés.
En effet, mis à part l’indémodable bandeau, il existe bien d’autres formes publicitaires à exploiter :
Les partenariats judicieux avec les blogs permettent de toucher des communautés en s’affichant comme sponsor ou partenaire, les publicités des univers virtuels s’intègrent parfaitement dans les jeux vidéos…
La publicité devient donc communautaire. Et les enjeux actuels sont de mettre en relation les annonceurs avec leurs cibles en passant par des sites spécialisés, des blogs, des forums…
Dans ce sens, de nouvelles innovations sont proposées aux annonceurs.

Insérer de la pub dans ses flux RSS
Cette initiative nommée Feedvertising a été lancée par le réseau publicitaire Text Link Ads.
Il s’agit d’une forme d’achat d’espace qui consiste à publier de la publicité dans ses flux rss. Feedvertising permet à tous les sites disposant d’un flux RSS (blogs, sites d’information, site de contenu…) d’y insérer des publicités ou d’autres types de messages.
Ainsi les abonnées à ce flux feront donc apparaître sur leur site le message publicitaire. (Voir la vidéo de démo)
Une initiative qui devrait sûrement se développer à terme. En effet, les flux rss constituent un outil très riche sur le web. Les liens entrants qu’ils permettent d’obtenir pour un site participent à l’optimisation du référencement et du développement de l’audience.
La limite qui se pose aujourd’hui au développement des flux est principalement le manque de données lié à leur utilisation. En effet, peu d’études ont été réalisées sur le sujet et l’utilisation du RSS par le grand public reste encore minime.
(source : techcrunch)
Le Pay Per Post
Nouvelle initiative visant à mettre en relation les annonceurs avec la blogosphère, le Pay per Post se propose de rémunérer les bloggers sur les articles qu’ils publient.
Cette plate-forme publicitaire met en relation les annonceurs et les bloggers pour que ces derniers leurs fassent de la publicité. Mais attention, pas de formats liens ou bannières à la adSense.
La publicité consiste pour les annonceurs à recevoir un article sur leur entreprise, leur service/produit.
En effet, les rédacteurs doivent s’engager à écrire un article favorable pour être rémunéré au Pay per Post.
Moyennant 3 à 7 $ par note, les bloggers assidus pourraient bien y trouver leur compte par rapport aux liens sponsorisés ou à l’affiliation.
Désormais considérés comme des pseudo-journalistes, les bloggers deviennent de véritables leaders d’opinions. Mais, ils sont nombreux à vouloir être rémunérés pour leur travail.
A ce titre, les initiatives pour payés les internautes ne manquent pas aujourd’hui dans l’ère du «tout est gratuit ». Firefox et iGraal en avaient déjà proposé récemment.
Pour les annonceurs, il s’agit au même titre que des relations presse de bénéficier d’une forme de publicité valorisante (l’on croit ce qui est écrit dans les journaux) et quasi-gratuite.
Des actions vers les bloggers leaders d’opinion permettent d’informer rapidement une communauté d’un événement ou d’un jeu-concours par exemple et de profiter ainsi d’un effet buzz important.
Reste à savoir jusqu’où iront ces démarches envers les bloggers qui sont aujourd’hui de plus en plus influencés et sollicités pour tester des produits, venir aux conférences de presse et pour diffuser de l’information.
Enfin, un article du Journaldunet de ce jour présente encore une initiative mise en place par Imagiin pour rémunérer les internautes. L’idée est de les payer pour qu’ils regardent des publicités.
Les internautes sont ainsi invités à remplir un formulaire en indiquant leurs centres d’intérêt et ensuite à visionner des publicités. La rémunération est de 40 centimes/ minutes à valoir en bons d’achat sur des sites e-commerce. Un questionnaire final est censé valider l’attention de l’internaute devant ladite publicité.
Une foule d’initiatives qui démontre les nombreuses possibilités qu’offre Internet en matière de publicité et de ciblage.