Depuis le 10 octobre, Google a mis à jour sa politique sur la protection de marque. Les annonceurs et en particulier les détaillants peuvent désormais utiliser les noms de marques des produits qu’ils vendent au sein des annonces Google Ads. Cette évolution était particulièrement attendue par les revendeurs qui pourront enrayer les difficultés à communiquer sur les produits dont la marque était protégée.

Quelles sont les règles à respecter ?

Google exige que la combinaison du mot clé et de l’annonce soit limpide. Pour cela, certaines conditions sont à respecter :

• Annonces utilisant un terme de façon descriptive ou générique, sans faire référence à la marque elle-même
• Annonces pour des produits ou services concurrents
• Annonces pour la vente de produits ou services, pièces de rechange, produits ou services compatibles correspondant à la marque
• Annonces pour des sites proposant des informations au sujet des produits ou services associés à la marque
• Annonces faisant référence à la marque afin de fournir des informations complémentaires sur les produits ou les services proposés

Les revendeurs souhaitant inclure des noms de marques dans leurs annonces Google Ads devront répondre à certains pré-requis :

• Ils devront fournir une page de destination donnant accès à l’achat de produits ou services de la marque citée.
• Pour les sites informatifs, l’annonce devra renvoyer vers une page descriptive et informationnelle à propos des produits et services de la marque.

Pourquoi cette évolution?

On estime que côté annonceurs, cet update devrait rendre les annonces toujours plus pertinentes et avec pour conséquence, une augmentation de l’engagement sur celles-ci. Le taux de clics devrait s’améliorer et entraînera une réduction des coûts et une meilleure position. Finalement, cela devrait engendrer également une meilleure uniformité des annonces pour les annonceurs et propriétaires de marques.