Fondamentaux du netlinking – Salon E-commerce 2011

Monter une stratégie de SEO sans se soucier de la popularité de son site, c’est passer à côté du levier le plus important en référencement naturel. Ce mercredi 14/09, nous avons eu l’occasion d’animer une conférence sur ce sujet au salon e-commerce 2011 qui se tenait Porte de Versailles.
Durant cette conférence, nous avons répondu à 4 questions clés en linking :
1. Qu’est-ce qu’un bon lien ?
2. Où obtenir des liens ?
3. Comment obtenir des liens ?
4. Et comment les signaux sociaux influencent-ils la notion de popularité web ?


En résumé, ce qu’il faut retenir :
Le bon lien
C’est un lien qui reflète une véritable recommandation éditoriale d’un site vers un autre site.
Il a une ancre de lien explicite permettant de qualifier le contenu de la page de destination. Il provient d’un site en affinité thématique avec le votre. Il est idéalement positionné au sein d’un article. Il est relais de popularité, c’est à dire qu’il ne porte pas de barrières techniques (nofollow, JS …). Il est durable. Les liens installés depuis longtemps sont un gage de la qualité du site. Il est également frais. Obtenir des liens régulièrement est un gage du dynamisme de votre site.
Si vous êtes dans une logique de business durable, les liens que vous obtenez doivent respecter les guidelines de Google (http://www.google.com/support/webmasters/bin/answer.py?answer=66356).
Note : Ne sous-estimez pas les capacités de Google à détecter de plus en plus finement les techniques non autorisées (à ce sujet, je vous invite à lire l’excellent article de SEOMoz sur les techniques de détection des liens spam : http://www.seomoz.org/blog/understanding-link-based-spam-analysis-techniques). Google Panda n’est qu’une mise à jour parmi d’autres à venir ayant pour objectif de pénaliser les sites utilisant des techniques de spam-indexing ou blackhat.
Où obtenir des liens
En amorce de popularité, les sites « ouverts » tels que les annuaires et sites de communiqués de presse peuvent constituer le départ d’une stratégie de linking. Il s’agit ici d’être vigilant sur les sites sur lesquels vous soumettez le votre en sélectionnant exclusivement des annuaires et sites de communiqués pratiquant une politique éditoriale stricte.
Les sites dits « semi-ouverts » tels que les sites collaboratifs (lepost.fr, les tribunes du Journal du Net, les réseaux de guest blogging, les commentaires de blog) sont une deuxième étape permettant à partir d’articles de qualité ou de commentaires pertinents de positionner des liens vers son site.
La troisième étape d’une stratégie de linking est d’intéresser la communauté des bloggers et journalistes actifs sur votre secteur d’activité. Ces sites qu’on appellera les « sites fermés », du fait que le lien est vraiment dépendant de l’éditeur du site, sont les plus intéressants car ils reflètent en général une vraie recommandation éditoriale pour votre site.
Comment obtenir des liens
Vous trouverez sur la toile de nombreux articles listant les techniques de linking. Ce que nous avons souhaité mettre en avant durant cette conférence, c’est l’importance grandissante du contenu de marque dans les stratégies de linking. Sur ce sujet, posez-vous ces quelques questions : qu’avez vous à proposer sur votre site ? Quel contenu va faire parler de votre site ? Vos contenus donnent-ils envie aux webmasters/bloggers/journalistes/contributeurs de faire un lien vers votre site ?
Au delà des contenus commerciaux et des contenus corporate, il devient essentiel de proposer à vos visiteurs des contenus qui n’ont pas une vocation directement commerciale. Ces contenus, dits « de marque » (ou linkbait en jargon SEO), peuvent être de plusieurs registres : uniques, innovants, humoristiques, ludiques, pratiques, informationnels, éducatifs voire parfois polémiques.
Très concrétement, cela peut se traduire par un blog sectoriel (comme le blog Thomas Cook), par un classement de blogs (comme le blog’select de Pixmania), par des contenus vidéos (comme les Burberry Acoustic Sessions ou dans un tout autre style les fameuses vidéos de blendtec), par un service gratuit (comme l’outil d’estimation immobilière proposé par le site Meilleurs Agents), par des quizz au ton décalé (comme ceux réalisés par le site de rencontre US One+You), etc …
L’essentiel est de proposer des contenus « accrocheurs de liens » hébergés sur votre nom de domaine avec une URL facilement mémorisable et une accroche forte (Unique, innovant …). A vous de brainstormer !

contenu-marque-seo-linkbait

La nouvelle donne du lien
Depuis l’arrivé du bouton « j’aime » de Facebook, les signaux sociaux sont devenus un must-have dans vos pages. Alors que le lien constituait le seul baromètre de popularité utilisé par les outils de recherche pour classer les sites, les signaux sociaux viennent redistribuer un peu les cartes définissant la nouvelle donne du lien. Les outils de recherche comme Bing et Google intégrent ces signaux comme de nouveaux critères pour qualifier la popularité d’un site.
Il devient ainsi important de favoriser la viralisation de vos contenus (de marque) via la mise en place de boutons de partage (Facebook / Twitter et Google +1 en priorité).

cutts-forrester

Retrouvez l’intégralité de notre présentation ci-dessous :

Yann Sauvageon