Le constat est sans appel. Vouloir améliorer son taux de couverture sur Google devient de plus en plus dur. La saturation des Serps dans certains secteurs devient telle que l’on se demande même si le jeu en vaut encore la chandelle. Pourtant, la majeur partie des annonceurs cherchent encore à obtenir « le Graal organique » de Google.  L’enjeu business est de taille et pourtant les stratégies de contenus déployées pour atteindre cet objectif sont loin d’être toutes optimales et à la hauteur de l’objectif.

Aujourd’hui chaque acteur positionné (à minima sur les 2 première pages de Google), s’est forcément doté d’outils SEO lui permettant de dresser une stratégie de contenu basée sur des mots clés avec des volumes de recherche à fort potentiel. La démarche a pourtant ses limites quand on sait que tous les Tools du marché sont pluggés à la même API, celle de Google. Autrement dit, tous les sites ont donc les mêmes insights et donc les mêmes stratégies.

L’émergence, une notion stratégique liée à l’analyse de l’univers concurrentiel intégral.

Le constat est d’évidence, un benchmark des quelques concurrents directs via des insights SEO dit classiques ne vous permettra pas d’orienter vos actions vers la performance. La concurrence est de nos jours multiple, directe et indirecte, sites éditos, gouvernementaux, Market-places…, tous mettent en places des dispositifs de plus en plus massifs rendant l’effort plus que conséquent pour se positionner car tous respectent les guides-lines et se nourrissent des insights de Google.

Alors comment émerger sur la 1ère page de Google dans des domaines très concurrentiels ?

2 choses à prendre en considération :

  • Aujourd’hui, l’important n’est plus de « faire aussi bien », mais surtout de faire mieux que la concurrence.
  • Les changements des usages sur Google doivent être dorénavant pris en compte pour améliorer la compréhension des audiences. L’enjeu, détecter les verbatims que les prospects/clients vont utiliser pour formuler leurs requêtes afin de ré orienter les stratégies de contenus pour que celles-ci puissent répondre à leurs besoins d’instantanéités.

L’agrégation et l’interprétation automatique de data sémantiques en masse apparaissent comme Les solutions pour pouvoir sourcer et étudier l’exhaustivité de ce qui se fait et de ce qui se dit sur Google autour d’un secteur ou d’un métier.

Mise en perspective de l’approche sur la base d’un cas concret : Comment améliorer sa visibilité et son positionnement sur la thématique « Crédit auto » ?

4 étapes cruciales pour identifier les référents sur la thématique et découvrir les stratégies en place :

1- IDENTIFICATION DES REQUÊTES AMORCES LIEES AU CREDIT AUTO :

Exemples : Crédit auto, crédit auto + marques/modèles de véhicule, crédit véhicule neuf/occasion, crédit auto particulier/professionnelle, prêt auto étudiant/particulier/pro, prêt véhicule, simulation crédit/prêt auto…. > Au total 80 requêtes amorces

2- SCRAP DES SERPS AUTOUR DES REQUETES AMORCES :

Aspiration de tous les contenus des pages des sites situés sur les 10 premières page Google en lien avec chaque requête amorce. 15 334 pages analysées > 6 988 mots extraits >> 1 128 expressions  « cœur de cible » identifiées une fois la donnée raffinée

3- CATEGORISATION SEMANTIQUE DES 1128 EXPRESSIONS PERMETTANT DE COMPARER LES GROUPEMENTS SEMANTIQUES ENTRE EUX :

9 catégories de mots clés identifiées :

  • Générique
  • Simulation
  • Taux
  • Occasion
  • Montant & Durée
  • Marque
  • Sans justificatif
  • Assurance crédit auto
  • BtoB

Exemples de mots clés par catégorie :

4- IDENTIFICATION DES CONCURRENTS BUSINESS ET PUREMENT SEO SE POSITIONNANT SUR LES MOTS CLES : 24 AU TOTAL

Une analyse en entonnoir permettant de sourcer et analyser au sens large du terme l’univers concurrentiel sur Google puis se resserrant jusqu’à la détection d’opportunités visant à aller prendre des parts de marché

Analyse du taux de couverture sur le TOP 10 de Google (Première page de Google) : Pourcentage de fois qu’un site apparaît dans le top 10 de Google 

Un univers concurrentiel qui se resserre par rapport au TOP 10. Près de 50% (49,9%) de la couverture du Top 10 est trustée par les comparateurs et les courtiers grâce aux stratégies de contenus déployées > Empruntis, meilleurtaux, les furets et capitaine crédit

Younited Crédit : Seul organisme de crédit arrivant à truster + de 7% de la couverture

Crédit Mutuel, Sofinco, FranFinance, Cetelem et Cofodis arrive à récupérer respectivement 4,9%, 4%, 3,3%, 3,1% et 1,7%. La Maaf, 1er assureur qui arrive à récupérer 5% de la couverture Google.

Macif 2,1% et Maif 1% arrive à moindre mesure à prendre de la place.

Coté secteur bancaire, le Crédit Agricole consolide sa part de la couverture 4%.

Carrefour Banque diminue sa couverture par rapport au Top 20 avec 2% sur le Top 10

Même constat pour la Banque postale avec 0,9% de couverture.

A noter l’émergence du site pro de meilleur taux qui arrivent à prendre un pourcentage de la couverture sur la Home de Google à hauteur de 1,8%

Analyse des part de voix par concurrent : Part du trafic estimé en fonction du volume et de la position de chaque mot-clé étudié

En raison notamment de bons positionnements sur des mots clés génériques, la Maaf et Meilleurstaux s’inscrivent comme les Leaders sur la thématique avec une captation de + de 23% de part de voix pour chacun sur la totalité du corpus.

De part la nature des sites « comparatifs » (Stratégies de contenus denses), empruntis (notamment) complète le podium des référents.

Lesfurets 4,3% des parts de voix. Seul acteur bancaire arrivant à récupérer une part conséquente de voix; le crédit agricole qui bénéficie de 7% du trafic.

Cetelem et Sofinco, les 2 seules organismes arrivant à prendre + de 6% de part de voix.

A noter que Credit Mutuel, Younited qui récupérent in fine que très peu de trafic sur la thématique (3,9% et 3,4% pour le dernier)

Analyse des parts de voix par concurrent : Segmentation par catégorie et par concurrent

Une concurrence éparse en fonction des catégories

La Maaf et Meilleurstaux assoient leur rôle de référent sur la plupart des thématiques et récupèrent énormément de part de voix/trafic.

A noter que lacentrale réussit à capter du trafic sur des mots clés liés aux marques de véhicules

Identification des territoires sémantiques porteurs peu exploités VS ceux qui sont surexploités par les acteurs référents récupérant le plus de part de voix

Les enjeux : Avoir une vision exhaustive de l’intensité concurrentiel et anticiper en amont, les efforts rédactionnels à prévoir pour concurrencer les principaux acteurs et prendre des parts de marché

Comment améliorer votre visibilité sur la thématique ?

Vers une priorisation des actions pour favoriser l’émergence

1- Privilégier les actions courts termistes où l’intensité rédactionnelle est la plus faible et le volume de recherche le plus élevé (Catégories « Simulation », « marque », « occasion », « montant et durée »)

2- Améliorer votre taux de couverture et vos parts de voix en ré orientant votre stratégie de contenus pour la rendre plus efficace et « ROIste ». 

Prendre en compte les besoins de vos futurs clients et en répondant à leurs questions

  • Comment obtenir un crédit auto facilement ?
  • Comment calculer les mensualités d’un crédit auto ?
  • Comment faire un crédit en étant auto entrepreneur ?
  • Quel justificatif pour un crédit auto ?
  • Comment acheter une voiture neuve à crédit ?
  • Comment faire un crédit auto en intérim ?
  • Comment savoir combien on peut emprunter pour une voiture ?
  • Comment avoir un crédit auto sans CDI ?
  • Quel condition pour un crédit auto ?
  • Quelle voiture pour 300 euros par mois sans apport ?
  • Comment calculer le coût d’un crédit auto ?

Pour information, + de 2 400 questions d’utilisateurs ont été recensées sur la thématique 

3- En fonction de vos objectifs commerciaux et des moyens mis à votre disposition, il vous faudra arbitrer le fait de traiter des champs sémantiques + ou – saturés pour une montée en puissance à moyen et long terme.

4- Se nourrir des best practices existants pour définir des structures sémantiques de pages optimales. Comme vous avez surement du le constater, beaucoup d’acteurs référents arrivent, avec peu de contenus à prendre énormément de couverture/position sur le Top 20 de Google.

Des templates de pages bien optimisées et adaptées aux besoins des internautes et aux contraintes « Google » vous permettront de gagner en efficacité et en rentabilité. 

Focus sur la MAAF, le référent sur la catégorie « générique » et la page qui performe le mieux :

L’intégration de la Big Data sémantique au cœur de votre écosystème digitale vous permettra de redessiner votre stratégie de contenus pour la rendre beaucoup plus efficace tant en terme de visibilité que de rentabilité.

Cela reste un aperçu de la puissance de la data au service du SEO notamment mais largement déclinable sur les autres leviers d’acquisition.