Avec plus de 45 000 milliards de pages indexées pour seulement 2 000 milliards de recherches par an sur Google, il n’est pas étonnant que la lutte pour les meilleures positions dans les résultats de recherche s’intensifie d’année en année.

Le contenu est roi

On entend de toutes parts rabâcher que pour se positionner il faut créer du contenu. “Le contenu est roi”, oui ça on l’a bien compris. D’ailleurs en faisant une recherche pour ces mots exacts plus de 17 000 pages pointent le bout de leur nez. On est tous d’accord sur ce point. Mais peut-être faudrait-t-il se poser 5 minutes et réfléchir à quel contenu avant de se lancer tête baissée.

 

Rectification : Le BON contenu est roi

La course n’est pas au contenu mais plutôt au “bon contenu”. Selon WordPress ses utilisateurs produisent environ 74 millions de nouveaux articles tous les mois. Combien de ces pages ont véritablement de la valeur ? Combien seront lues par un internaute un jour ? Si vous voulez que votre contenu soit trouvé, il faut que Google le juge digne d’apparaître dans les premiers résultats.

 

Mon contenu a-t-il de la valeur ?

Avant de faire travailler vos neurones et de déverser votre sueur dans la création d’un énième contenu, d’une énième fiche produit, etc., rappelez-vous que les robots parcourent le web à la quête de contenus à indexer mais qu’il faut que ce contenu ait de la valeur et qu’il réponde aux attentes des internautes. Posez-vous la question : est-ce que mon contenu a une véritable valeur ajoutée ? Qu’a-t-il de différent par rapport à celui de la concurrence ?

Un bon contenu indexé par Google vous apportera des liens et améliorera la compréhension sémantique de votre site, augmentant la performance de celui-ci. Un mauvais contenu diluera vos efforts parmi un méandre de pages sans valeur. Au lieu de créer des séries de pages à faible potentiel, concentrez votre énergie sur la création de contenus de qualité dont vous serez fiers.

 

Mais alors qu’est-ce qu’un mauvais contenu ?

Les mauvais contenus sont souvent peu denses : certains sites utilisent même le spinning pour créer une multitude de contenus similaires et “gagner du temps”. Le mauvais contenu, c’est souvent : faire son auto-promotion sans fournir de valeur au lecteur. C’est un peu comme envoyer une newsletter quotidiennement pour informer vos clients de la même promotion en espérant qu’ils achètent votre produit sans jamais se poser de question ou aller voir ailleurs. Vos lecteurs et les robots, c’est la même chose. Donnez-leur quelque chose de croustillant à se mettre sous la dent si vous souhaitez qu’ils reviennent.

 

Et un bon contenu en SEO, qu’est ce que c’est ?

Un bon contenu peut prendre de nombreuses formes. Cependant demandez-vous avant tout chose : quelle est votre cible ? Car au final, ce qui importe c’est que cette audience ait envie de lire votre contenu.

Pour vous assurer que votre contenu est un bon contenu pensez à vous poser quelques questions tout au long de la rédaction de votre contenu :

Votre contenu répond t-il aux interrogations de vos lecteurs ?

Vous avez rédigé un contenu informationnel ? Aide-t-il vos lecteurs à accomplir leurs objectifs ? Une fois que vous avez défini votre liste de mots-clés, utilisez des outils comme Answer the Public ou Google Keywords Suggest pour définir quelles requêtes informationnelles sont associées à ce mot-clé.

Vous proposez à la vente des ustensiles de cuisine ? Rédigez un guide de comparatif des ustensiles : leurs utilisations, leurs spécificités, etc.

Utilisez des outils comme answer the public pour trouver des idées de création de contenuVotre contenu livre-t-il rapidement la bonne information ?

En lisant en travers de votre contenu ou uniquement les gros titres vos lecteurs peuvent-ils facilement obtenir les informations importantes ? Tous les mots importants sont-ils dans des titres explicites ? Vos lecteurs n’ont pas forcément le temps de lire en détail l’intégralité de votre article, assurez-vous qu’ils puissent obtenir les réponses qu’ils cherchent rapidement. Optimisez le temps de chargement de votre site pour de meilleures performances. L’AMP est une bonne manière de garantir des temps de chargement optimaux si vous publiez régulièrement du contenu.

Votre contenu est-il intéressant et agréable à lire sur tous les supports (mobile et desktop) ?

Google met, plus que jamais l’emphase sur le contenu mobile-friendly, tout particulièrement avec la création de son index Mobile primaire. En 2017 si vous ne disposez toujours pas d’un site mobile-friendly, il n’est pas trop tard pour franchir le pas. Un bon contenu doit aussi être accompagné d’une bonne expérience utilisateur.

Votre contenu est-il mieux que les contenus de vos concurrents ?

Comparez votre contenu à ceux de vos concurrents. Vérifiez ponctuellement que vos contenus les plus populaires sont toujours meilleurs que ceux de la concurrence. Si ce n’est pas le cas, n’hésitez pas à les dépoussiérer un peu et à les remettre au goût du jour. Google apprécie un site actif, n’hésitez pas à rafraîchir ponctuellement votre contenu, en plus de votre création régulière de contenu.

Votre contenu est-il partagé ?

La popularité est un élément majeur de votre positionnement. Faîtes la promotion de votre contenu. Pensez à le publier sur les réseaux sociaux ou à le partager dans votre newsletter si vous en êtes particulièrement fier. Plus vous obtenez de liens vers votre contenu, plus celui-ci gagnera en popularité et en visibilité.

 

N’oubliez pas : un bon contenu demande du temps et de l’investissement. Une bonne stratégie de contenu vous revaudra votre investissement au centuple ! C’est un contenu de qualité qui vous permettra de vous démarquer de votre concurrence.

Alors à vos plumes !

 

Et bien entendu, n’oubliez pas les principales règles de l’écriture pour le web pour un maximum de performances : un meta titre optimisé, une meta description qui donne envie d’en lire plus, des images optimisées, etc.