Tips pour la rentrée SEO

Bien préparer sa rentrée en SEO !

La rentrée est souvent une période intense en terme de travail. Accorder du temps pour prévoir sa stratégie digitale n’est donc pas toujours simple ! Dans ce nouvel article, nous vous récapitulons les points primordiaux pour créer cette stratégie et gagner en visibilité sur l’année.

#1 Réalisation d’une analyse de log

Nous vous conseillons de commencer par la réalisation d’une analyse de Log. En effet, pour créer votre stratégie SEO, vous devez identifier la manière dont les robots des moteurs de recherche appréhendent votre site (nous prioriserons nos conseils sur Google dans la mesure où il détient la plus grosse part de marché en terme de recherche), ainsi que ses contenus et sa gestion technique.
Pour rappel, une analyse de log consiste à vérifier les logs (connexion), sur chaque page du site, faites par les robots de Google.
Cette analyse nous permet de mettre en valeur les pages les plus crawlées/vues par les moteurs de recherche et de vérifier si celles-ci correspondent bien à vos besoins marketing. En effet, lors de ce type d’analyse, il n’est pas rare de constater que Google crawl de manière conséquente et/ou récurrente des pages à faible impact SEO. C’est la première chose que nous vous conseillons d’analyser : la priorité de vos pages VS leur crawl par les moteurs de recherche.
De ce premier bilan vous pourrez d’ores et déjà corriger le tir et vous baser sur une priorisation des axes d’amélioration en fonction de VOS pages stratégiques via une stratégie de maillage interne optimisé, la suppression de pages non-qualitatives ou encore une amélioration de la profondeur des pages stratégiques.

Les usages changent, votre SEO aussi

L’analyse de log vous permettra aussi de constater de la compatibilité mobile du site. Nous vous en parlons souvent, le Mobile First est lancé et devient une nouvelle priorité pour votre stratégie digitale. Les logs nous permettent de savoir si le bot de Google est un bot mobile ou non. De cela, nous pouvons vous certifier l’accessibilité à la version mobile du site, mais aussi de voir si les crawls des bots sur desktop et mobile sont iso. Encore une fois, les résultats peuvent être déroutant et le but sera d’ajuster le crawl mobile par rapport au crawl desktop et reprioriser les pages pour l’accès mobile. Pour rappel les contenus desktop et mobile doivent être les mêmes.
Comme précédemment dit le mobile devient un axe majeur de croissance SEO, il faut donc aller plus loin dans vos stratégies de visibilité. Les technologies AMP (Accelerated Mobile Pages) et PWA (Progressive Web App) actuellement en plein essor correspondent à des chantiers vous permettant d’offrir non seulement aux navigateurs et moteurs, une navigation optimale, mais surtout à vos internautes !

#2 : Assurez-vous de la bonne indexation de vos pages stratégiques

Trop souvent négligé le sitemap.xml est un outil simple et qui vous assure un suivi de l’indexation de vos pages stratégiques. Vous pourrez aussi identifier des problèmes techniques potentiels sur celles-ci. Alors, à l’heure de la rentrée, pensez à le mettre à jour et assurez-vous de la bonne présence de vos pages stratégiques dans celui-ci. Pour rappel, si les images représentent une réelle opportunité stratégique pour votre activité nous vous invitons à créer un sitemap.xml image dédiée à celles-ci. Une nouvelle fois vous pourrez constater de leur indexation dans Google Image, il en va de même pour la création d’un sitemap.xml pour vos AMP. Pour que ce suivi soit fait penser bien à renseigner votre ou vos sites maps dans la Search Console.
Etat de l'indexation

#3 : Où en êtes-vous dans le Speed Index ?

Annoncée depuis plus d’un an, la mise à jour sur le speed index est lancée. . Les recommandations traditionnelles vous poussent à améliorer les fichier CSS, JS, l’affichage au-dessus de la ligne de flottaison, les images, la taille des fichiers appeler et bien d’autres points cruciaux pour améliorer le temps de chargement de vos pages. Mais si vous avez déjà optimisé cela il est peut-être temps de penser à aller plus loin !
Pour ce faire, il faut désormais penser au balise Prefetch ou encore Guess.js qui permettent d’indiquer au navigateur de charger en avance une page ou ressources spécifiques. Le prefetch peut être assez lourd à mettre en place dans la mesure où cela induit une analyse du comportement de l’internaute sur votre site pour savoir qu’elle est la page la plus souvent visitée après une autre. C’est pour cela que la mise en place du Guess.js est un bon compromis. Basé sur les données de Google Analytics, il permet par Machine Learning de laisser la balise suggérer la page suivante à charger. Évolutif et en constante amélioration cette balise vous permettra d’optimiser le temps de chargement des pages sélectionnées, mais surtout d’offrir à vos internautes une navigation ultra rapide.
Passez le pas et engagez vous dans les optimisations du temps de chargement, les moteurs de recherche et vos internautes vous remercierons d’avance.

#4 : Rattrapez votre retard : HTTPS

C’est encore en trop grand nombre que nous circulons sur des sites n’ayant pas passés le cap du HTTPS. Il devient urgent pour vos sites de rentrer dans les conseils de Google et de les sécuriser. En effet, les messages d’alerte de sécurité vont s’intensifier sur les différents navigateurs et notamment Google Chrome, sachant que Chrome représente 48 % de la navigation en France (54 % dans le monde) vous aurez vite compris que cela devient urgent pour vous.
Part de chrome et erreur https
Le passage en Https bien que non-complexe dans la théorie doit être correctement réalisé avec un nettoyage du maillage interne (on ne doit plus trouver de lien en http dans le site) et la totalité des anciennes pages doivent être redirigée en code 301 pour que l’existant soit bien préservé.
Arrivé à cette étape, vous aurez déjà défini une grande partie des axes d’amélioration techniques primordiaux pour gagner en visibilité en 2018/2019.

#5 : La technique c’est bien, le contenu : un impératif

Notez bien que la technique sert à porter le contenu, si elle n’est pas correctement réalisée le contenu ne peut pas performer à son maximum. C’est donc une fois la stabilité et l’accessibilité de votre site assurée que vous pourrez attaquer la partie contenu !
Analyser le contenu seo concurrent
Tout comme la technique, sans analyser l’existant vous ne pourrez pas définir de manière correcte votre stratégie. De plus en couplant l’inspection du contenu existant à l’analyse de log, de nouveaux chantiers entre en compte. Notamment la proportion de texte par rapport à vos templates de page. Nos outils d’analyse technique nous permettent d’identifier les pages où la proportion de texte est incohérente par rapport au contenu : media, headers, footer, … Le but n’est pas d’avoir les pages vident de texte où contenant exclusivement du texte sans médias.
C’est à ce moment, où vous avez identifié les pages sans texte ou non optimisées, que nous vous conseillons la réalisation d’un audit sémantique dans le but d’établir deux constats :

  • Le premier : observer le positionnement du site et répondre aux questions suivantes : mon site est il positionné sur les mots clés que j’avais ciblé ? Les mots-clés sur lesquels je suis positionné reflètent-ils l’ensemble de mon activité ? Est-ce que les pages du site que je considère comme stratégique sont bien positionnées ?

Ensuite, mettez à jour votre base de mots clés mais aussi de prioriser la création et l’optimisation de contenu pour les pages stratégiques où les plus crawlées, selon votre analyse de Log, cela servira au bon positionnement global du site.

  • Le second constat sert quant à lui à aller chercher plus de visibilité et à faire correspondre marketing et SEO. En effet, il est commun d’aborder la stratégie digitale en gardant les « mots clés » marketing qui ne sont malheureusement pas toujours des requêtes SEO. Pour vérifier que vous utilisez un jargon adapté pensez à observer les mots clés sur lesquels la concurrence se positionne. De ce fait, vous pourrez aussi identifier les opportunités de mots manqués et cela ressortira de votre analyse sémantique.

Une nouvelle fois, de cela découle la mise à jour de votre liste de mots clé mais aussi l’optimisation des pages existantes et le chantier de création de contenu car vous aurez identifié où  « attaquer » le positionnement de la concurrence.

#6 : Adaptez votre contenu SEO !

Bien que les conseils précédents soient indispensables à la mise en place d’une stratégie de contenu, il faut aussi penser aux « nouveaux » types de recherches. En effet les recherches vocales, plus longues et sous un format plus « oral » que rédactionnelle ne cesse de croître et permettent de nouveaux types de diffusion : résultats vocaux, position 0 sur les requêtes interrogatives ? Pensez donc à optimiser vos contenus existant en y ajoutant le bon balisage Hn, mais aussi à reprenant la tournure de vos phrases pour atteindre ces positions (position 0 + requêtes vocales).
Recherche vocal seo
Trop souvent sous-estimé, le maillage interne est un véritable atout que votre site doit saisir. La théorie est plutôt simple, l’ancre sur laquelle le lien est placé apporte une valeur sémantique à la page ciblée. Il est donc intéressant de reprendre les contenus performants (position moyenne des pages en fonction des mots-clés positionnées sur celle-ci), les pages les plus crawlé par les moteurs et de faire des liens avec des ancres variées vers vos pages stratégiques.

#7 : Penser SXO

Au cœur de toutes les discussions digitales, les notions d’accessibilité et d’expérience utilisateur nous font penser que bientôt elles seront prises en compte par Google comme gage de la qualité de votre site, mais aussi de sa légitimité à remonter dans les SERPs. Nous vous invitons donc pour cette rentrée 2018/2019 à ajouter des inducteurs UX dans vos KPI :

  • Le taux de rebond : indiquant le nombre de personne ayant quitté votre page sans avoir fait une action sur celle-ci. Il est une preuve de qualité de votre contenu et de l’attrait que celui-ci peut susciter à l’internaute. Il arrive que le taux de rebond ne soit pas paramétré correctement ce qui engendre des taux de rebond important. Par exemple pour les sites ayant un login ou Corporate, les internautes arrivent sur le site et vont directement dans la partie Login ou sur le site produit ce qui crée des taux de rebond important. En supprimant la comptabilisation de ces accès vous obtiendrez un taux de rebond réel pour vos sites.
  • Ensuite, prenez en compte le temps moyen passé sur le site, encore une fois, il sera représentatif de la capacité de vos contenus à conserver l’internaute sur le site et l’efficacité de votre maillage interne.
  • Enfin prenez en compte le temps de chargement comme un KPI et corrélez le votre positionnement, cela stimulera vos équipes à chaque amélioration faite !

Rétrospective du SEO de la rentrée

Alors pour faire simple pensez long terme et identifié la qualité de l’existant avant de créer du contenu ! Process suggéré :

  • Analyse de log
    • Appréhendez le comportement des moteurs de recherche sur votre site pour valoriser les pages stratégiques.
    • Vérifier votre compatibilité mobile et les axes de développement possible : responsive, AMP, PWA…
  • Mettez à jour vos sitemap.xml et contrôlez l’indexation de vos pages
  • Prioriser le chantier du temps de chargement par l’amélioration des ressources puis des balises permettant une navigation optimisée pour vos internautes (prefetch/Guess.js)
  • Si ce n’est pas le cas passez en httpS en pensant bien aux redirections !
  • Analyse sémantique
    • Identifiez les positions que vous possédez pour optimiser vos pages.
    • Découvrez les mots clés où la concurrence se situe et que vous avez potentiellement manqué !
  • Saisissez les nouveaux enjeux du contenu en SEO avec les positions 0 ainsi que les recherches vocales.
  • Mettez à jour vos KPIs avec l’expérience utilisateur !

Une fois que vous aurez réalisé les deux gros œuvres que sont l’analyse de log et l’analyse sémantique vous aurez dès début octobre une stratégie très globale permettant d’accroître la visibilité du site !