Création d’un nouveau site, actualité, nouveau produit… les opportunités d’envoyer un communiqué de presse sont généralement nombreuses pour l’entreprise désireuse de communiquer sur Internet.

Le communiqué de presse virtuel est une des rares actions qui permettent à la fois d’avoir un objectif de :
– communication / notoriété
– trafic / visiteurs

De par ce second objectif, elle s’inscrit complètement dans une stratégie intéractive de trafic où elle vient en complément du référencement naturel

La reprise d’un communiqué par des portails d’information et les sites d’actualités influents permet une génération de trafic de deux façons différentes, et ce, à moindre coût :

trafic direct : pic de visibilité à court terme

=> Les articles publiés sur  les sites ou portails d’information incluent souvent un lien vers le site émetteur du communiqué de presse pour que le lecteur puisse obtenir un complément d’information. Cela permet alors d’augmenter le trafic à destination de ce site pendant les quelques semaines qui suivent la publication des articles. Bien évidemment lorsque ces derniers sont archivés, le trafic direct engendré diminue.

trafic indirect : augmentation du trafic dans la durée

=> Avoir un communiqué de presse repris par un site d’information jugé de qualité par les moteurs de recherche équivaut à obtenir un lien qui vient renforcer qualitativement le maillage du site.  Quand on sait que l’algorithme du Page Rank de Google prend en compte la qualité des liens obtenus et qu’un meilleur Page Rank va favoriser le positionnement du site sur l’outil de recherche générateur de plus de 86% (source : Xiti) du trafic venant des outils de recherche en France… On comprend alors l’intérêt et la légitimité d’une action de communiqué de presse on-line dans le cadre d’une stratégie de création de trafic.

On constate également que cette action va induire un accroissement  de la notoriété du site, lui-même responsable d’une augmentation du nombre de visiteurs.  La mesure de cette notoriété nouvellement acquise va se traduire par une hausse visible du trafic sur une certaine rubrique ou sur la totalité du site.

En résumé, nous avons donc à faire à une action de communication sur Internet qui va permettre de :

– générer du trafic
– travailler la notoriété
– favoriser le référencement

Comment atteindre ces objectifs ?

Pour qu’un envoi de communiqué de presse on-line soit efficace et agisse sur le trafic et la notoriété, il faut qu’il génère un maximum de reprises et d’articles sur les sites contactés. Pour ce faire voici quelques règles et conseils à observer.

  • Le sujet :

Le choix du sujet est un élément primordial qui va conditionner le succès de l’action. Il est évident que plus l’information communiquée sera exclusive plus les résultats ont des chances d’être bons.
La mise en avant d’un nouveau produit ou d’une nouvelle technologie innovante attirera certainement plus l’attention de la presse Internet que la refonte d’un site, phénomène somme toute commun sur le web.

  • La forme :

Quelques règles spécifiques à Internet sont à respecter. Olivier Andrieu les détaille clairement dans un article sur la rédaction d’un communiqué de presse pour annoncer la création d’un nouveau site. Parmi celles qui nous semblent les plus importantes, on retiendra :

– Inclure un lien vers le site ou vers la page concernée en fin du communiqué. C’est le meilleur moyen de voir apparaître dans l’article un lien qui sera générateur de trafic direct.
– Les emails sont l’arme de prédilection des spammeurs. Pour être clairement identifié en tant qu’expéditeur de confiance, il conviendra de soigner le titre du message : pas trop de majuscules, ni de préfixe douteux.
– Ne jamais mettre de pièces jointes, elles engendrent la suspicion et augmentent la probabilité de voir le message être effacé sans même avoir été ouvert.

Outre ces quelques règles de mise en forme, il faudra surtout travailler sur le message à faire passer. La seule erreur à commettre est de confondre communiqué de presse et publicité. Une information traitée d’une façon relativement objective décuplera les chances de reprise du communiqué par les sites contactés.

  • La cible :

Il n’existe pas de règle fixe concernant le choix de la cible, cela relève principalement d’une analyse marketing judicieuse. La seule vérité est que contacter les bons interlocuteurs permet d’optimiser les résultats de l’action. Encore faut-il les définir !
Dans cette optique, il est intéressant de considérer les différentes cibles du message comme autant de communautés virtuelles.  Il s’agit de définir les ensembles de sites (portails d’informations, forums de discussions, blogs)  qui vont réunir les internautes partageant un centre d’intérêt commun. L’envoi du communiqué de presse se fera ensuite à destination des leaders d’opinions et des journalistes des communautés directement concernés par le sujet du message.

Si elle va permettre de générer un trafic très qualifié, cette approche communautaire s’inscrit dans l’évolution du Web 2.0 car elle se veut participative. La relation presse Internet repose sur une base saine puisque le but est d’œuvrer pour la communauté ce qui va au bout du compte servir l’utilisateur final (ou le consommateur final): le lecteur.

Nous ne sommes plus dans une logique « gagnant – gagnant » mais dans un triptyque « gagnant – gagnant – gagnant » qui pourrait idéalement être schématisé de la façon suivante.

L’annonceur : => Fait passer son message – Touche sa cible – Augmente sa notoriété et son trafic

Le diffuseur : => Reçoit du contenu qui va intéresser ses lecteurs

Le lecteur : => Lit une information adaptée susceptible de lui convenir

A condition de diffuser un message avec un réel caractère informatif, cette approche communautaire peut permettre un taux de reprise du communiqué de presse supérieur à 20%.

François