L’année 2015 fut riche en annonces et en nouveautés coté SEO, et bien évidemment, coté Google. Voici un récapitulatif des principales annonces, des modifications de l’affichage dans les SERPs (surtout au niveau local et du mobile) aux nouveaux boosts de ranking.

Mobile Friendly

C’était début janvier 2015, Google encourageait les webmasters à proposer une version de leur site compatible mobile, via un message dans les Webmaster Tools.

aval-940x503

Le 21 avril 2015, le mobile est devenu officiellement un critère de ranking. Un label « mobile-friendly » situé à coté de l’URL du site indique désormais qu’un site est compatible. Ce boost de ranking fonctionne page par page, il est mis à jour en temps réel. Pour ceux qui auraient un doute sur la compatibilité mobile de leur site, une seule adresse : https://www.google.com/webmasters/tools/mobile-friendly/?hl=fr

On attendait un cataclysme (mobilegeddon) au niveau des résultats de recherche, l’impact a finalement été assez faible.

Une fois n’est pas coutume, le moteur de recherche Bing lui a emboité le pas et favorise lui aussi depuis mai 2015 les sites mobile-friendly. Les critères pris en compte sont notamment la facilité de navigation, la lisibilité, l’optimisation du défilement et la compatibilité d’affichage.

Google a par ailleurs confirmé qu’il n’existait bien qu’un seul index « desktop » et pas d’index mobile spécifique.

 

Google Search Console

Plusieurs nouveautés sont apparues dans Google Search Console, le nouveau nom des Webmaster Tools qui ont changé d’appellation en mai 2015

Depuis mars 2015, une nouvelle rubrique intitulée « Ressources bloquées » permet d’observer facilement les fichiers (images, JS, CSS…) bloqués au crawl par Google.

Un nouveau rapport est disponible pour suivre les statistiques liées à l’App Indexing.

Interstitiel mobile

Le 1er novembre 2015, Google annonçait sur son blog que les pages affichant un interstitiel pour une application et cachant une quantité importante de contenu ne seraient plus considérés comme mobile-friendly.

Mise en application dès le lendemain puisque Google a lancé la pénalisation des sites qui utilisent aussitôt les interstitiels intrusifs https://plus.google.com/+GoogleWebmasters/posts/7qKTxCp2PZx

A noter que les interstitiels concernant la gestion des données et des cookies ne sont pas concernés (précision apportée par John Mueller).

 portables

Twitter

Les tweets apparaissent à nouveau dans les SERPs de Google. Pour l’instant visibles uniquement pour les recherches en anglais, les messages du réseau social Twitter s’affichent sur les versions mobile et desktop sur certaines requêtes .
bieber-940x345

Local

Suppression de la possibilité de choisir sa localité depuis la page de résultats de Google.

Google n’affiche plus que 3 résultats (https://www.seroundtable.com/google-3-pack-20717.html) dans le pack local au lieu de 7 précédemment et les liens vers la page Google+ disparaissent.

Google pousse l’utilisation du balisage Schema.org Local Business pour mettre en avant une carte permettant de faire des liens directement vers les pages contenant les informations comme les menus pour les restaurants. https://developers.google.com/structured-data/local-businesses/

HTTPS

Alors que le HTTPS est devenu un signal de ranking en 2014, Google passe à la vitesse supérieure en décembre 2015 et met maintenant en avant systématiquement des résultats en HTTPS lorsque deux versions d’un site sont accessibles au moteur et à l’internaute. C’est quelque chose que nous avions déjà remarqué mi-novembre avec l’un de nos clients.

App Indexing

Cela a été la grande nouveauté de 2015. Pour ne pas délaisser le marché des applications, Google propose aux sites qui possèdent une app de relier leur site via le deep linking. Les contenus de l’application sont alors indexés par Google. L’application apparait alors dans les résultats de recherche que l’internaute ait ou non installé, le poussant à installer ou (ré)utiliser l’application.

Attention cependant à ce que le contenu de l’app corresponde bien au contenu sur votre site, sans quoi Google n’affichera pas votre application dans les résultats.

Google souhaite aller encore plus loin puisqu’il teste en ce moment la possibilité d’installer une application directement depuis les résultats de recherche, sans passer par le Play Store.

Plusieurs boosts de ranking sont associés au deep linking.

 portables2

Penguin

Contrairement à ce qu’il avait annoncé au mois d’octobre, le filtre Penguin en temps réel n’est pas apparu en 2015. Penguin 4 est annoncé toutefois pour le premier trimestre 2016, soit dans quelques semaines.

Panda

Désormais intégré à l’algorithme de Google, la MAJ 4.2 de Panda a eu lieu le week-end du 18 juillet 2015. Cette mise à jour qui vise les sites de faible qualité n’a pas eu un impact très important.

Google a apporté une précision sur ce filtre : il n’est pas conseillé de supprimer du contenu pour les sites touchés par Panda mais plutôt de rajouter du contenu de qualité sur ces pages.

 

En bref :

Désindexation : Google recommande de ne pas/plus utiliser la directive Noindex dans les robots.txt https://www.seroundtable.com/google-do-not-use-noindex-in-robots-txt-20873.html

Redirections : une redirection 302 va être interprétée par Google comme une 301 au bout d’un certain laps de temps. Ces redirections 302 vont alors transmettre du page PageRank.

Profils sociaux : Le Knowledge Graph permet désormais d’afficher les profils sociaux des marques : cette nouveauté n’est a priori pas visible en France à ce jour. Vous pouvez toutefois baliser vos pages en suivant ce lien : https://developers.google.com/structured-data/customize/social-profiles

sfr

Test des données structurées : Google a mis à jour son outil de test des microdonnées.

Pages 404 et 410 : les liens sur les pages renvoyant un code 404 ou 410  ne transmettent pas de popularité.