Au 1 semestre 2015,  le Search représentait un chiffre d’affaires de 902 M€ net, soit 58% du marché e-pub en France selon SRI. Durant cette année, Google s’est concentré sur 4 sujets prioritaires. L’utilisation de la DATA, afin de donner la possibilité aux annonceurs de s’adresser toujours mieux aux internautes et de maximiser leurs investissements. Google shopping devient, en 2015, le levier indispensable pour les e-commerçants. Avec l’essor incontestable du mobile, les annonces dédiées et les campagnes spécifiques aux applications ont été fortement développées. Et dans la continuité de la recherche de transparence et de qualité, Google a optimisé ses outils display.

L’utilisation de la Data :

Communément, un annonceur pouvait utiliser les données concernant ses propres visiteurs pour mettre en place des campagnes de retargeting display. 2015 a été marqué par l’adoption massive de RLSA (Remarketing Lists for Search Ads) par les annonceurs que ce soit sur les campagnes classiques ou, depuis octobre 2015, sur les campagnes Shopping.

Pour aller plus loin et profiter d’un bassin d’audience plus important, Google a facilité le partage de listes de remarketing et des données de Google Analytics entre plusieurs comptes Adwords. Ces audiences permettent d’ajuster une stratégie d’enchères, d’achat de mots clés et même d’annonce en fonction d’un intérêt démontré par un internaute.

Mais ce qui a révolutionné l’utilisation de la data à partir d’Adwords, c’est l’arrivée du Customer Match. Déjà proposé par Facebook et Twitter, Google offre la possibilité de cibler et d’identifier les internautes à partir d’une base de données propriétaire. A partir d’une adresse mail, il est maintenant possible pour l’annonceur de spécifier ces campagnes Adwords pour ses clients !

Pour 2016, ne laissez pas passer votre seconde chance de faire une conversion grâce aux différentes listes d’audience !

Google Shopping :

Les campagnes Shopping ont bénéficié de nombreux développements concernant la gestion et l’optimisation.

Les avis et notations sur les produits sur Google Shopping sont arrivés en France.

shopping

De nouvelles améliorations apportées au flux de données dans Google Merchant Center facilitent la mise à jour et la validation des données relatives à vos produits. L‘optimisation des campagnes shopping est facilitée par l’arrivée de nouveaux outils et statistiques qui permettent l’identification des groupes de produits à optimiser en premier, ainsi qu’un simulateur d’enchères indiquant une estimation de conversions.

Et Youtube n’est pas mis de côté avec la généralisation de ses formats publicitaires Shopping Ads via Adwords.

portable

Mobile :

Le mobile est devenu en 2015 un enjeu majeur pour l’ensemble des annonceurs. Et 2015 devrait être marqué par la montée de l’enjeu applications au sein des campagnes Adwords.

Le mobile a été valorisé en 2015 dans la comptabilisation des conversions Adwords. Lorsqu’un mobinaute a cliqué sur une annonce Adwords et a ensuite effectué une conversion sur desktop, la conversion peut être désormais attribuée à l’annonce mobile. Une nouvelle campagne a également vu le jour pour favoriser l’objectif uniquement d’appel.

Concernant la promotion des applications, Google a développé les campagnes universelles qui permettent de toucher à la fois les utilisateurs du Réseau de Recherche, mais également sur Google Play, YouTube et le Réseau Display. L’ambition de Google est toujours de proposer une expérience attrayante aux utilisateurs, permettant aux annonceurs d’atteindre leurs objectifs. Dans le cadre des applications, la création d’annonces interactives permet à l’internaute de tester l’application avant de la télécharger.

portable2

La qualité des offres Display

L’engagement de Google en matière de visibilité a été  renforcé sur le Réseau Display avec trois améliorations de taille : la mise à jour de toutes les campagnes au CPM vers les campagnes au CPM visible, la nouvelle fonctionnalité de limitation du nombre d’expositions visibles et l’ajout de nouvelles statistiques basées sur le critère de visibilité.

Une plus grande transparence également pour exploiter les statistiques relatives à l’audience des listes de remarketing, avec des indications sur leur âge, leur zone géographique et leurs centres d’intérêt. L’ensemble de ces datas permettent de prendre des décisions marketing en termes de sélections des paramètres de diffusion plus judicieuses.

Et pour suivre les évolutions du marché concernant la publicité native, Google a également lancé cette année son offre de Content marketing.

Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on Twitter0Share on LinkedIn0