Nouveau Rapport E-Commerce Wolfgang décrypté

Le Rapport E-Commerce Wolfgang est une étude qui offre une vue d’ensemble de l’état du marketing numérique dans les secteurs de la vente au détail et des voyages. Elle permet aux spécialistes du marketing numérique de comparer leurs performances en 2018 et de planifier leur stratégie pour 2019.
Ce rapport, émis tous les ans, analyse plus de 250 millions de sessions de sites Web et plus de 500 millions d’euros de revenus en ligne. Google Analytics, les nouveaux rapports Facebook Analytics et les enquêtes en ligne sont utilisés pour recueillir ces informations.

Que nous apprend ce rapport ?

L’une des caractéristiques uniques de cette étude est le « facteur de corrélation » avec différents KPIs de conversion et la capacité des sites web à générer des revenus.
Le rapport Wolfgang a produit un tableau synthétique pondéré avec une échelle de -0.5 à 0.8 (dont nous ne connaissons pas véritablement la base de calcul), et qui synthétise cette fameuse corrélation entre revenus générés par un site web et le comportement de ses utilisateurs.
le nombre des sessions par utilisateur est lié à l'augmentation de revenus des sites web
Cette année, le KPI « Gagnant », est le nombre de sessions par utilisateur. Autrement dit, la fidélité de vos utilisateurs et leur capacité à revenir plusieurs fois sur un site web !

Nombre de sessions / utilisateur, un KPI qui se démarque

Les rédacteurs du rapport nous indiquent que c’est, parait-il, la plus forte corrélation identifiée entre le nombre de sessions / utilisateurs et la hausse de revenus des sites web audités depuis la création du rapport.
Un autre enseignement du rapport nous invite à réfléchir en amont à notre cible et à trouver le bon mix entre les différents leviers pour créer une présence à l’esprit et un attachement à votre marque suffisamment fort pour générer des visites récurrentes.
Le rapport souligne l’importance des dispositifs de remarketing (présence à l’esprit), d’inbound marketing (intéresser vos visiteurs avec du contenu ciblé, unique), d’une bonne notoriété et d’une bonne capacité à la recommandation sur les réseaux sociaux par des tiers proches (famille, amis).
Sur ce dernier point en particulier : 62% des répondants à l’étude ont déclaré être plus susceptibles d’interagir à leur tour avec une marque avec laquelle ils ont vu un ami / un membre de leur famille le faire.
Voici un tableau synthétique, extrait de l’étude, qui croise l’ensemble des canaux digitaux connus et leur capacité à générer des revenus pour les sites web de différents secteurs :
Le SEO est la source de trafic qui génère le plus de revenus pour le secteur du voyage
Le canal « organic » ou SEO reste le canal le plus performant devant le Paid Search ou SEA (qui peut intégrer des dispositifs de remarketing), lui-même devant le trafic direct (utilisateurs qui saisissent directement l’url de votre domaine).
Les campagnes digitales les plus réussies sont axées sur la présentation à l’utilisateur d’un message évolutif qui mûrit à chaque interaction entre plusieurs points de contact multimédias, comme par exemple  :

  1. Recherche via Google
  2. Téléchargement d’un E-book via le remarketing
  3. Email sur un événement local hors ligne
  4. Contenu vidéo YouTube consommé via le remarketing

Vous voulez en savoir plus ? Je vous invite à télécharger directement le rapport (en anglais) en suivant ce lien : https://www.wolfgangdigital.com/blog/e-commerce-kpi-benchmarks-2019/
Sachez également que Search Foresight est capable de vous accompagner dans l’élaboration et l’amélioration de votre stratégique digitale. N’hésitez pas à consulter nos offres SEO et SEA et à contacter nos équipes commerciales.