Bonne nouvelle pour les Globetrotters, Google a en effet annoncé récemment une évolution dans l’affichage des résultats de recherches qui va révolutionner la vie des voyageurs. Fini le changement d’extension du moteur de recherche pour avoir des résultats locaux pertinents, Google se basera dorénavant sur votre localisation. Concrètement de quoi parle-t-on ?

Back to the old times

Dans vos périples passés à l’étranger, vous avez sûrement été confronté à l’un des faits suivants : une recherche de restaurant local hasardeuse, une suggestion d’hôtel qui ne correspond pas à la ville où vous vous situez, etc.

La raison ? Jusqu’à présent Google se basait sur le ccTLD (l’extension localisée) utilisée pour effectuer votre recherche : google.fr pour la France, google.es pour l’Espagne …
Donc, si vous étiez en Espagne en utilisant google.fr, les résultats remontaient en vous imaginant dans l’hexagone ; d’où l’incompréhension lorsque vous recherchiez un bon restaurant de tapas …

L’astuce était alors de changer l’extension de votre moteur de recherche pour ajuster les résultats en fonction du pays où vous vous trouviez.

Hors, « 20% des recherches se rapportent à une requête localisée » : partant de ce constat, Google a décidé de faciliter la vie des globetrotters !

Et comment Google révolutionna la vie des voyageurs

Fini le changement d’extension lorsque l’estomac cri famine, à présent Google affiche les résultats de recherches selon votre géolocalisation !

De cette façon Google s’assure de fournir par défaut un résultat local répondant au mieux à la demande de l’internaute. Les services tels que Maps ou Google app pour IOS s’adapteront également en fonction du pays où vous vous situez.

Pour s’assurer que vous êtes localisé au bon endroit, jetez un coup d’œil en bas à gauche de la page d’accueil Google :

Et si pour une raison ou une autre, vous n’êtes pas identifié dans le bon pays, vous trouverez ci-dessous la marche à suivre pour arranger cela :

  • Cliquer sur « Paramètres »
  • Puis : « Paramètres de recherche »
  • Dans la section « Paramètres de région », sélectionnez le pays que vous souhaitez
  • N’oubliez pas d’enregistrer

Et quand est-il du « Droit à l’oubli » ?

Kezako ? Pour rappel, depuis le 7 mars 2016, la Commission nationale de l’informatique et des libertés (Cnil) a demandé à Google d’appliquer le doit à l’oubli en Europe.

Il s’agit de protéger la vie privée des citoyens européens en leur permettant de demander le déréférencement de résultats de recherches … déréférencement qui peut uniquement s’appliquer dans les moteurs de recherches européens. Votre e-reputation pouvait donc être maîtrisée au sein de l’Union Européenne … et ça ne devrait pas changer !

En effet, pour satisfaire les exigences de la Cnil, Google se basait déjà sur la géolocalisation du demandeur. Et ce n’est pas le seul cas où la géolocalisation était utilisée, puisqu’elle servait déjà pour des services tel que Youtube ou Gmail.

Le SEO dans tout ça ?

Selon Google, l’algorithme ne devrait pas été impacté par cette nouveauté puisque seul change la façon dont les résultats sont affichés et non leur ordre.