Lancement mardi de Firefox 3, la nouvelle version du 2ème navigateur le plus populaire est enfin disponible dans un peu plus de 50 langues et dans les 3 systèmes
d’exploitation Windows, Linux et Mac OS X.

Plus de 10 353 407 téléchargements (à suivre en temps réel ) au moment où j’écris le post.

Quelques rappels sur les préparatifs :

  • une communication sur la part de marché croissante de Firefox,
  • une phase de teasing bien tassée,
  • une mobilisation communautaire autour d’un «  Guinness world Record » à battre ( nombre des téléchargements en 24h) avec un certificat personnel du Firefox Download Day 2008,
  • du buzz (comme ce post).

Plus qu’une simple mise à jour, les bénéfices
utilisateurs attendus seraient
:

  • des nouvelles fonctionnalités et 15000 améliorations,
  • une protection renforcée contre les programmes malveillants,
  • des performances sans précédents (3x plus rapide que la version 2),
  • une intelligence toujours plus remarquable,

… un concentré d’innovation  !

 

Vraiment ?

Internet Explorer 8 sera-t-elle la réponse technologique
suffisante de Microsoft face à cet engouement ?

Objectivement, la bataille Firefox vs Internet Explorer témoigne plus de réponses communautaires subjectives face au modèle économique du géant du logiciel que les performances et les innovations réelles des 2 navigateurs.

Et la conquête de nouvelles parts de marché passe donc davantage par l’élaboration d’une stratégie communautaire adaptée plutôt qu’une campagne de communication massive mais sans surprise.

A suivre…

Jean-Pascal T