John Mueller a publié sur le Google Webmaster Central Blog un ensemble de recommandations pour ne pas impacter négativement le SEO de votre site en cas de maintenance prolongée. Trois options sont proposées :


Porte-parole SEO de Google

Porte-parole SEO de Google


Bloquer la fonctionnalité de paiement

John nous explique qu’il est préférable de bloquer les fonctionnalités de paiement (le tunnel d’achat) dans le robots.txt ou une balise robot noindex. Pour les utilisateurs, vous avez trois options :

  1. Ne pas rendre les boutons de paiement ou de connexion actifs
  2. Ajouter un message prévenant vos utilisateurs que les fonctionnalités sont indisponibles
  3. Afficher une page d’information au lieu du panier

Afficher un interstitiel / Pop Up est possible dans le cas d’un serveur indisponible

Annoncer à vos utilisateurs que le site est indisponible à travers une popup par exemple est possible dans ce cas.

Si votre site est indisponible à cause d’une mise en maintenance, une indisponibilité serveur ou une mise à jour du site, seul le code réponse 503 (et pas 500) doit être renvoyé. En effet, c’est le seul code réponse qui indique à Google que la panne est temporaire (et exceptionnelle) et qu’il peut repasser plus tard. L’erreur 500 indiquerait plutôt une indisponibilité serveur qui se traduirait pour les moteurs de recherche comme une incapacité du site à supporter la charge. John Muller précise que vous pouvez préciser la durée dans le header avec l’information  « Retry after ».

Néanmoins, Google nous rappelle que si l’erreur 503 indique une temporalité, au-delà d’une semaine de présence, cela sera pris comme permanent entrainant une suppression des pages de l’index.

Une erreur 404 serait avec les premières désindexations dans les 24 premières heures.

Utiliser l’erreur 503 le temps d’une migration des serveurs

Il est possible de désactiver l’ancien hébergement en renvoyant un code 503 dans le cas d’un changement d’hébergeur. Si vous changez physiquement, un site de place entre deux serveurs, l’ancien serveur peut retourner 503 le temps que la propagation DNS se fasse entre le domaine et son nouvel hébergement.

Google nous explique les étapes de cette méthode

  • Régler votre DNS TTL à un faible temps (comme 5 minutes) quelques jours à l’avance.
  • Faire pointer les DNS de votre domaine vers le serveur temporaire (qui répondra 503)
  • Désactiver votre serveur principal une fois que toutes les demandes vont au serveur temporaire.
  • Le serveur temporaire répond 503
  • Lorsque vous êtes prêt, activer votre serveur principal en ligne.
  • Basculez le DNS de votre domaine vers votre nouveau serveur.
  • Remettre le DNS TTL à la normale.

Je me permets de vous rappeler que lorsque vous envisagez un changement d’hébergeur, il est fort utile d’avoir votre site d’actif sur l’ancien et le nouvel hébergement au cas où vous auriez besoin de faire un rollback. Celui-ci se ferait simplement en modifiant les DNS entre les serveurs.

Enfin, rappelons qu’il est préférable de faire cette action sur une période ou vos visites ou votre vente sont faibles : La nuit, le weekend ou durant les vacances scolaires en fonction de vos saisonnalités.