Vous êtes à la recherche d’icônes, logos ou toute autre sorte de dessin ? Vous avez de la chance, car Google vient de lancer son outil AutoDraw, qui permet de tracer des esquisses qui sont reconnues en temps réel pour ensuite nous proposer un dessin « tout beau tout propre. »

autodraw google gif

L’intelligence artificielle au service de la communauté design et du SEO

AutoDraw, c’est le résultat de Quick Draw, lancé par Google l’année dernière. Ce site vous demandait à l’époque de dessiner différentes choses et l’IA (intelligence artificielle) tentait ensuite de deviner de quoi il s’agissait. Les informations recueillies par ce site permettent donc aujourd’hui de donner naissance à cette application en ligne.

quick draw google

Cette nouvelle pourrait nous sembler insignifiante pour le référencement naturel, mais elle est loin de l’être car Google se sert de l’intelligence artificielle pour la reconnaissance des traits. Ainsi, AutoDraw est un exercice de plus mis en place par Google pour comprendre les images et pour appréhender la façon dont les images sont générées et ainsi, la manière dont les humains les interprètent et leur signification [ou leur relation avec les mots (clés)].

AutoDraw fournit un service à la communauté online, mais il bénéficie en même temps de l’aide de cette communauté : au même moment où nous faisons une esquisse et où nous choisissons une image correspondante, l’équipe de Google Brain (en charge des projets d’intelligence artificielle) obtient une aide précieuse pour continuer à alimenter leur base de données et à améliorer leur machine learning. Ainsi, la communauté online obtient un service, et Google des nouveaux éléments pour affiner les résultats de recherche et le SEO.

Reconnaissance des images : un pas important pour le référencement SEO

Quick Draw sort à peine et quelques mois après, Google nous présentait ses progrès dans la reconnaissance et recomposition des images. En effet, en février dernier, au sein de l’équipe de Google X Lab (filiale du groupe Alphabet auquel appartient Google), les chercheurs du projet Google Brain avaient développé un logiciel générant des images détaillées à partir d’images pixellisées en basse résolution (8×8 pixels).

recomposition images google brain

Ce software est capable de recomposer une image de 8×8 pixels en une image de 34×34 pixels : le détail de l’image finale est donc impressionnant (si nous la comparons à l’image de départ). Pour faire fonctionner tout cela, deux réseaux de neurones artificiels sont à l’œuvre :

– Le premier compare l’image à une sélection d’images en haute résolution compressées à 8×8 pixels, afin de trouver une proximité visuelle.

– Le second reconstruit les espaces vides de l’image 8×8 agrandie à partir de son expérience des images proches, en composant des éléments communs (par exemple : un sourcil dans les coins des photos de visages).

Ce software est sans doute de grand intérêt pour les ingénieurs Google, car il leur permet d’affiner leur algorithme et d’aider ainsi le moteur de recherches à une meilleure compression et référencement des images.

Des acquisitions d’entreprises avec un propos concret

Depuis 2001 Google a racheté 197 entreprises et startups, qui lui permettent de continuer à développer ces 56 services et produits. Parmi ces entreprises, cinq sont hautement spécialisées dans l’intelligence artificielle et ont rejoint l’équipe de Google X Lab :

  • DeepMind Technologies (UK)
  • Dark Blue Labs (UK)
  • Vision Factory (UK)
  • Moodstocks (FR)
  • AI (USA)

La technologie de reconnaissance d’images peut être appliquée dans différents domaines : dans l’imagerie médicale ou bien dans l’identification des contenus indésirables dans les réseaux sociaux. Google démontre ainsi l’intérêt qu’il porte sur la reconnaissance des images, mais surtout sur le développement de l’intelligence artificielle dédiée aux services online.

 

Aurora Rivera – @AuroraRiveraSa

Share on Facebook2Share on Google+1Tweet about this on Twitter4Share on LinkedIn33