Les études le montrent : les internautes ont tendance à taper des requêtes de mots clés beaucoup plus longues dans les moteurs de recherche.
Les habitudes de recherche évoluent. Alors qu’il y a encore quelques années les internautes allaient voir jusqu’à la 3ème page et plus des résultats de recherche pour trouver leur bonheur, ils sont de moins en moins nombreux à le faire et beaucoup préfèrent aujourd’hui remplacer leurs mots clés ou préciser leur requête.

Des habitudes à prendre en compte pour se positionner dans les moteurs.

L’étude de Jupiter Research / iProspect, relayée par le site d’Abondance, révèle que les internautes s’arrêtent de plus en plus à la 1ère page des résultats. Ils étaient 48% en 2002 à ne pas aller voir après les 10 premiers liens proposés et ils sont aujourd’hui 62% à ne pas dépasser la 1ère page de résultat.
Et lorsqu’ils ne trouvent pas l’objet de leur requête dans les résultats, les internautes vont alors tenter de compléter leur requête en rajoutant des mots clés (dans plus de 80% des cas).
En effet, selon Yahoo, le nombre moyen de mots clés tapés dans les champs de recherche serait passé de 1,2 mots en 1998 à près de 3,3 mots en 2005.
Et plus de 50% des requêtes comprendraient 2 à 3 mots contre 22% pour 1 mot seulement. Le reste des requêtes comprendrait plus de 4 mots clés (soit près de 30%).

Ces statistiques montrent les évolutions que doivent suivrent les annonceurs en matière de référencement. Que ce soit en référencement naturel ou payant.
L’intérêt est aujourd’hui de développer son positionnement de manière horizontale sur de nombreuses expressions.

Alors que les clients ont tendance à vouloir être absolument référencés sur des expressions génériques et très concurrencées, il s’avère que ce n’est pas forcément la marche à suivre.
La stratégie de trafic doit passer par une étude précise en amont pour déterminer les expressions et groupes de mots tapés par les internautes et sur lesquels il est judicieux de se placer.
Sur des expressions précises, le trafic n’en sera que de meilleure qualité et donc les taux de transformation plus élevés.
En effet, mieux vaut être positionné dans les 5 premiers résultats sur une vingtaine d’expressions précises, qu’en 10ème ou 15ème  position sur trois mots clés génériques.

Quant aux expressions plus concurrentielles, il convient de jouer la complémentarité avec les liens sponsorisés en investissant sur certaines périodes de l’année. Cela permet alors de se retrouver en 1ère ou 2ème position durant des périodes choisies où l’activité commerciale bat son plein.