Google avait annoncé qu’à compter du deuxième trimestre 2018, il abandonnerait le support de la méthode dite des « hash bang » pour rendre les sites fait en Ajax crawlable, pour aller lire directement le contenu généré en Ajax.

John Mueller vient de confirmer que c’était maintenant chose faite, et que Google ne lisait plus la version alternative.

Mais qu’est-ce que cela change dans la pratique ?

La méthode des hash bangs est maintenant déclarée obsolète définitivement

Google avait annoncé dès 2015 qu’ils considéraient cette solution proposée par Google en 2009, comme obsolète.
Nous avons eu l’occasion de revenir à plusieurs reprises à chaque étape du feuilleton, notamment dans cet article

Mais cette fois-ci, le nouveau comportement de Google est officiellement en place.

Le tweet de John Mueller confirmant que le nouveau comportement de Google sur les contenus AJAX est en place

Les urls « escaped_fragment » sont bel et bien ignorées

En regardant les logs de quelques clients qui utilisaient l’ancienne méthode des hashbangs, nous avons eu la confirmation que les urls alternatives en ?_escaped_fragment_ n’étaient plus crawlées…

Donc attention : si votre contenu généré en Ajax n’est pas bien compris par Google, il est possible que vous soyez victimes d’effets de bord.

Comment tester si Google comprend bien mon contenu Ajax ?

Si vous avez des URLs en #!, vérifiez bien que le contenu généré sur vos pages utilisant la technologie AJAX est bel est bien crawlable par Google, car cela ne fonctionne pas à tous les coups :

  • tester la rendition dans la search console (fonctionnalité « fetch as google »)
  • tester la rendition dans Chrome 41 via Puppeteer
  • ou tester via Screaming Frog en mode Javascript par exemple.

Si vous avez un site présent à l’international, ne jetez pas à la poubelle vos « fragments » HTML, accessible via l’url alternative en ?_escaped_fragment_ car les moteurs concurrents continuent de lire les urls alternatives !

Pour rendre les contenus en Ajax crawlable, rappelons par ailleurs que Google préconise d’utiliser plutôt la méthode pushtate()