L’AMP est dans toutes les bouches depuis plusieurs mois. Pas une semaine ne passe sans aborder le sujet de ce format ayant pour but d’accélérer l’ouverture des pages de site sur mobile. Aujourd’hui, c’est pour vous parler d’une future évolution dans les URL des pages utilisant l’AMP. Explication !

L’AMP, une question de compromis

Lorsque l’AMP a été lancée pour la première fois dans Google Search, un compromis a dû être trouvé. Il fallait faire en sorte que l’expérience utilisateur soit en phase avec ce que les utilisateurs souhaitaient, c’est-à-dire un chargement instantané, qui passait par le besoin des serveurs de charger la page avant même que l’utilisateur ne clique. Ensuite, il fallait respecter la confidentialité des internautes et faire en sorte que les sites ne sachent pas ce qui intéresse les visiteurs avant leurs visites sur ces sites. Pour cela, les pages AMP ont donc été chargées à partir du cache Google afin de remédier à cette problématique. Néanmoins la conséquence de cette décision étant la modification des URL en y ajoutant le préfixe d’url google.com/amp/ qui résulte en une url de ce type : https://www.google.fr/amp/s/www.search-foresight.com/google-mouvements-algorithme/amp/.

En tant que grands passionnés chez Search Foresight, nous devons reconnaître que ce type d’URL n’est pas l’idéal. C’est d’ailleurs le sentiment partagé par de nombreuses personnes puisque cette question monopolisait bon nombre de commentaires négatifs sur l’AMP. Notons aussi que Nielsen et Médiamétrie, dans un premier temps ne mesurait pas l’audience à cause de l’absence du domaine de l’annonceur. Avec ce changement, l’audience pourra être recomptabilisée pour l’annonceur!

Fournir des URLs « propres » pour l’AMP : solution trouvée 

Mais bientôt, ce temps sera révolu puisque les développeurs de l’AMP ont après des mois de recherche, semble-t-il trouvé une solution convaincante. Ils ont l’intention comme recommandé par le W3C de mettre en oeuvre une nouvelle version de l’AMP basée sur la nouvelle norme Web Packaging. Les navigations AMP de Google Search pourront alors tirer parti du préchargement en préservant la confidentialité des visiteurs et les performances des serveurs Google, tandis que les URLs restent fidèles aux sites en question et le contexte de sécurité principal du web reste intact.

Nous pouvons espérer voir le fruit de ce travail dans la deuxième partie de l’année 2018. Nous vous tiendrons au courant des éventuels changements. Encore un peu de patience !